Araignée, Créatrice ou Prédatrice?

Résumé

L’araignée est un beau symbole d’ombre et lumière. D’un coté elle est admirée dans sa capacité à  tisser des toiles de soie remarquables et d’un autre coté nous pouvons être transit de peur à sa simple vue. Voilà une sacrée magicienne ! Peut-être bien que « l’art est gné » chez toi et qu’il est venu le temps de tisser ! De quelle coté de la toile vas-tu te faire prendre ? La face créatrice ou la face prédatrice ? Cherches-tu une proie à dévorer ou un rêve à réaliser ?! Cherches-tu à « avoir » ou à « être » ? Dame araignée t’invite à accoucher de ton œuvre en tissant la toile de ton propre rêve ! Quelle belle idée ! Mais auras-tu le courage de te lancer dans cette aventure, ton aventure ? Peut-être préféreras-tu maudire le monde qui t’empêche d’être heureux et passer ton temps à vouloir tuer tes ennemis. Ou auras-tu la sagesse de mettre ta propre énergie au service de ton propre rêve ? Haine ou Amour ? Voici la question de Dame Araignée. La haine portée à l’extérieur n’est que le miroir de toute la haine que tu nourris envers toi-même. C’est dire combien tu te rejettes et te détestes ! Si la haine est destructrice, l’Amour, elle, est créatrice. S’aimer c’est commencer à devenir un « créateur » à l’image même de l’univers. C’est la seule et véritable chose qui puisse te nourrir et combler ta vie ! L’araignée t’invite à te lever aux aurores et commencer à tisser ton « attrape-rêve » jour après jour, mois après mois, année après année ! C’est une chance inouïe que de se lever chaque matin pour tisser, améliorer et perfectionner notre rêve, non ? Si l’araignée te vient en aide, alors maintenant, c’est à toi de jouer ! 

L'Énergie Positive de l'Araignée

L’Energie Positive de l’araignée est sans nul doute sa capacité à « tisser sa toile ». Dotée d’une énergie féminine créatrice, l’araignée réceptive prend le temps de tisser la toile de sa vie et par là tisser son « attrape rêve ». En créant sa propre toile, elle crée sa propre vie, sa propre destinée. Patiente, méthodique, sachant s’adapter et faire avec l’existant, l’araignée où qu’elle soit trouve une solution pour « tisser sa toile », c'est-à-dire faire sa vie. En cela elle nous invite à faire de même. Peu importe les circonstances, tout est toujours là pour celui qui veut bien se donner la peine de « créer ». Le créateur a commencé sa création avec ce qui était et avec ce qu’il avait. Partant de l’existant, il a pas à pas créé son œuvre, créant la vie sur terre que nous connaissons. L’araignée retisse, répare et agrandit sa toile tous les jours. C’est dire que chaque jour elle perfectionne son « rêve » à la fois parfait et imparfait. La vie est un mouvement perpétuel de créations et de destructions. Dans la tradition amérindienne, lorsque les tipis étaient montés pour le camp d’été ou d’hiver, l’araignée installait sa toile à son sommet. Elle était d’un bon présage. Elle attirait les bonnes choses et dévorait ce qui était nuisible. Lorsque les amérindiens, pourchassés, devaient sans cesse fuir, démonter et remonter leur tipi, l’araignée n’eut plus le temps de s’installer. C’était sans doute là, un bien mauvais présage. C’est alors que les amérindiens décidèrent de fabriquer leurs propres toiles d’araignée : les attrape-rêves ! Ainsi, ils pouvaient de nouveaux attraper les bonnes choses et transcender les moins bonnes. C’est là tout l’art du totem de l’araignée. Tisser une bonne toile, au bon endroit, au bon moment, de la juste taille afin d’attirer à soi tout ce qui peut-être bénéfique, tout en étant capable d’accueillir et de transformer le moins bon: l’ombre. C’est dire qu’il faut trouver son propre équilibre entre l’ombre et la lumière : être au centre, être au cœur. Pour ce qui est des « attrape-rêves »», il est dit qu’en son centre est attiré tout ce qui nous sera bon et utile. Que dans sa toile sera piégé ce qui doit être transmuté par le soleil du matin. Ainsi, les difficultés seront illuminées par papa soleil et couleront le long des plumes comme pour s’alléger. C’est là tout l’art d’être créateur de sa vie ! Se lever de bon matin et être créatif ! Pour cela, partir de l’existant avec un brin de créativité et de folie et puis, tisser, tisser et tisser encore ! Être persévérant, motivé, endurant, ludique, méthodique, patient, humble, courageux, rêveur, audacieux, savoir faire et défaire, faire et refaire avec toujours la même joie, la même foie et le même entrain.
L’araignée positive est tout bonnement une « attrapeuse de rêve ». Elle nous montre avec ses huit pattes et son corps en deux parties qui forment un huit que la vie est « infinie créatrice ». C’est là notre voie de guérison et de réalisation : être créateur de sa vie, ce qui sous entend accepter la responsabilité de sa vie ! Une majorité de notre énergie, tout comme l’araignée, devrait être consacrée à tisser la toile de son bonheur de vivre ! Mais attention, non pas en cherchant à « avoir » toujours plus, mais plutôt à « être » toujours plus soi-même, dans sa propre et unique vérité. Si tu te lèves un matin avec l’envie furieuse de tisser ton rêve, dis-moi alors : « Qu’est ce qui pourrait empêcher sa réussite ? » Qu’un coup de vent vienne balayer ton rêve ! Très bien ! Le premier coup était un essai ! Recommence ! Qu’une personne détruise ton rêve ! Très bien ! Elle est venue t’apprendre à te relever alors relève-toi, en la remerciant, ouai, ouai et rebâtis plus solide ! Que tu n’y arrives pas du premier coup ! Mais qui t’a demandé d’y arriver du premier coup ! Entraine-toi, continue, avance, tisse ! Laisse toi guider par ce merveilleux fil qu’est ton intuition créatrice ! 

L'Énergie Négative de l'Araignée

L’Energie Négative de l’araignée est celle de la prédatrice. Elle peut-être vue comme la mère ou la femme  à la fois prédatrice et castratrice. C’est la partie négative de notre féminin sacré, que l’on soit homme ou femme. C’est cette partie pervertie, coupée de la source, qui est avide d’avoir, avide de posséder que ce soit des biens, de l’argent ou l’énergie de l’homme qu’elle haït au final. L’était d’esprit négatif de l’araignée est perverti et dans son instinct féminin inversée elle veut posséder la force du masculin sacré. C’est pourquoi la majorité des araignées pratiquent le « cannibalisme sexuel ou nuptial ». Ainsi l’araignée négative est arriviste, présomptueuse et capricieuse. Elle est telle une reine, hautaine, jamais rassasiée. Elle en demande et en veut toujours plus. Elle veut des palais somptueux, du personnel à ses pieds, les meilleurs repas et les plus beaux amants du monde. Dans sa perversion qui est forte, elle a confondu « avoir » et « être » et finalement « haine » et « amour ». Elle veut avoir et posséder, et pour cela elle charme et manipule.  Elle veut briller afin qu’on la voit ! Autant dire qu’elle adore les dorures et les paillettes ! Elle voudrait les plus belles tenues, les plus beaux maquillages et les plus belles apparences afin de mieux prendre dans son piège ses proies. Derrière la belle tenue envoutante se cache une araignée prédatrice. L’araignée négative est prête à tout pour tisser sa toile. Ou plus exactement, elle ne veut pas tisser sa toile, elle veut se servir des autres et pour cela, si elle tisse, c’est pour vous prendre dans ses pièges machiavéliques. L’araignée négative est une prédatrice d’énergie masculine. Elle manque à la fois de créativité et de force d’action. Elle ne trouve pas la force de créer. Elle est passive. Il lui manque un masculin sacré fort, yang et actif. C’est ce même masculin qu’elle rejette en elle et qu’elle cherche à l’extérieur. Emmêlée dans ses propres pièges de guerrière haineuse, elle ne supporte pas l’homme qu’elle convoite pourtant avec charme et manipulation. Elle voudrait non pas l’aimer, mais le posséder. Elle voudrait que l’homme lui donne son amour, son énergie. Aussi deviendra t’elle cette femme coureuse d’homme ou pire cette femme-objet. L’énergie de création se verra alors inversée : ce sera une énergie de destruction entre elle et lui puisque née de la dépendance et de la perversion. C’est une bien mauvaise toile que l’araignée tentera vainement de tisser. Dame Nature, dans sa grande bonté ne manquera pas de défaire cette toile capricieuse !
Dans tous les cas, l’araignée négative nous renvoie aux aspects négatifs de notre personnalité. Notre ombre personnelle a besoin d’être mise en lumière. D’ailleurs, il est facile de comprendre la peur archétypale qu’elle renvoie à beaucoup ! Elle est un simple miroir de ce que nous réprimons et rejetons le plus chez nous ! Ces états d’esprits inconscients que nous ne voulons accepter, l’araignée négative les a emprisonnés dans un cocon qu’elle a solidement tissé. Il lui faudra les manger, les digérer pour enfin les accepter et transformer cette énergie duelle en énergie créatrice et peut-être même en don. Chaque blessure consciente ou inconsciente est une somme d’énergie bloquée en chacun de nous. Débloquée, elle devient une force créatrice. Mises bout à bout, toutes ses forces créatrices deviennent notre art et artiste ! Si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en tissant encore et encore qu’on arrive à tisser la toile de sa vie.
Alors guérissez vos cauchemars et tisser votre toile de rêve !!! 

L'Epreuve de l'Araignée

L’Epreuve de l’araignée est assez simple pour ne pas dire simpliste. Mais c’est justement là toute l’alchimie de la vie ! C’est tellement simpliste que beaucoup se feront prendre. C’est « juste » une histoire de haine des autres, et finalement de soi-même, on est toujours en proie que de ses propres dragons,  et d’amour propre ! Amour propre n’étant pas à confondre ici avec orgueil. Rempli de haine toute ton énergie est concentrée à te battre et maudire l’autre, les autres. Toute ton énergie est « contre » et « destructrice ». Tu passes ton temps à créer une toile de guerre contre l’ennemi que ton immense ego voit encore et toujours à l’extérieur. Tu es encore convaincu que l’autre est le responsable de tes malheurs ou de tes bonheurs. Mais qui donc lui a donné ses bâtons de pouvoir là ?! Effectivement, ce n’est que toi-même par le truchement de ton propre ennemi : ta haine ! Et tout cela pourquoi ? Parce que tu es encore un « enfant dépendant ». Tu as besoin de te nourrir de l’énergie des autres. Prédateur ! Tu attends encore que l’autre, les autres soient encore et toujours des « papas » et des « mamans » dont tu es attaché et dont tu attends encore l’amour que tu n’as pas eu jadis. Tu crois que l’autre te doit tout, mais il ne te doit rien du tout ! L’attente et l’attachement sont nos plus belles toiles d’araignée maudites ! Plutôt que d’avancer sur ton propre chemin et lâcher-prise sur ta leçon de vie, ce que tu as à dépasser, tu t’entêtes à vouloir tuer l’autre pour la ou les blessures qu’il a  réveillée en toi. L’autre n’est pas le problème ! Ce sont tes blessure inconscientes « ton » problème. C’est d’ailleurs une chance que l’autre les ait réveillées, c’est une nouvelle occasion d’essayer de les guérir avant qu’elles-mêmes ne te mangent et engloutissent tes rêves. De là à dire « amour et gratitude » à son réveilleur il n’y a qu’un pas. L’araignée a une très mauvaise vue malgré ses 6 à 8 yeux ! Elle voit ce qu’elle veut voir et non ce qui est. Ainsi l’épreuve de l’araignée va consister justement à nourrir ton rêve plutôt que d’entretenir ton cauchemar ! Accepte ce qui a été, ce qui est et avec détachement et sans aucune attente, avance à tisser ton « attrape-rêve ». Être créateur de notre vie nous rempli et c’est en se remplissant d’estime de soi, d’amour propre, que nous avons suffisamment d’énergie créatrice non seulement pour vivre son rêve mais aussi pour penser nos vieilles blessures. Quelle toile décides-tu donc de tisser aujourd’hui ? 

La Médecine de l'Araignée

La Médecine de l’araignée est créatrice ou prédatrice ! Ne te trompe pas de toile ou trompe toi et apprend la leçon qu’elle te réserve ! Si tu tisses à l’envers elle risque de te piéger dans ta propre toile ! Qui croyait prendre s’est fait prendre. Par là, c’est une médecine d’humilité qui nous incite à être créateur et d’apporter là où on est son fil à la toile. On peut créer sa propre toile, on peut aider à créer une toile commune mais on ne peut pas se servir impunément des autres en les « consommant ». La réalisation de soi, attraper son rêve, passe par la guérison du moi. Il faudra bien tôt ou tard attraper ses blessures et les digérer. La médecine et sagesse de l’araignée vient nous enseigner l’art créateur qu’elle tient elle-même du céleste. Guéri tes imperfection, réalise ta toile et deviens ton propre créateur. La joie de l’âme est dans la création. Dame araignée nous apprend à tisser notre toile pas à pas, avec patience et persévérance. En même temps, elle nous enseigne à « manger » nos blessures. Ce sont d’ailleurs celles-ci qu’elle te renvoie et que tu rejettes, détestant alors l’araignée. Ta peur phobique des araignées te montre à quel point tu as peur de toi-même et peut-être autant de tes parties ombres que lumières. Elle te montre combien tu te rejettes toi-même. Dame araignée est donc une sacrée médecine capable de transformer notre petite araignée mentale en un fabuleux attrape-rêve ! 

Araignée, Animal Totem, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création... 

Stage Animaux Totems

Le Petit Livre des Animaux Totems