Cane et Canard, Intégrité et Fidélité envers Soi-Même

Résumé

L’esprit du canard a quelque chose de martial. Ici nous parlerons du canard genre Colvert ou Mandarin. Ceux-ci nous invitent à la tempérance et à la fidélité dans le couple. Cane et canard sont engagés par et pour la vie et peu importe les troubles, l’eau coule sur leurs plumes soigneusement lissées et huilées. Rien ne peut troubler le flegme presque britannique du canard. Il va sa vie, tranquille, solide et merveilleusement équilibré dans son couple intérieur yin et yang. Un magnifique symbole d’équilibre inébranlable. Il est le garant d’un amour véritable envers soi-même que rien ne pourrait troubler. L’union du couple intérieur que symbolisent Cane et Canard est le reflet d’une stabilité émotionnelle et psychique puissante, immuable. La médecine du canard nous accompagne à devenir une personne entière sur qui l’on peut compter. Elle fait de nous une personne parfaitement équilibrée, sensible, sage et imperturbable dans l’Amour de Soi. Cane et Canard feront de nous une personne Vraie, Authentique sans mensonges ou faux semblants.    

L'Energie Positive de la Cane et du Canard

L’Energie Positive de la cane et du canard tient au fait de leur stabilité émotionnelle. Ils sont, ils vont comme imperturbables. Parfaitement centrés, ils restent fidèles dans leurs amours avec une sagesse déconcertante. Ils passent beaucoup de temps à s’occuper d’eux et notamment de leur plumage. Ils rangent, nettoient, lissent et huilent leurs plumes afin que pas une goutte d’eau ne viennent traverser leur protection. Aussi aucun trouble ne peut déséquilibrer nos canards ! Ils sont imperméables au monde extérieur. C’est là toute la force martiale. Engagés dans leur couple intérieur, puissamment centrés dans une estime de soi inébranlable, la cane et le canard peuvent traverser les intempéries sans sourcilier. En cela, ils ont une maîtrise émotionnelle et psychique hors paire ! C’est là que repose toute la médecine du canard. Ils sont à l’aise sur l’eau, sur terre et dans les airs. Autant dire qu’ils sont à l’aise en toutes circonstances. Ils ne craignent ni le froid, ni le chaud, ni les intempéries. Ils sont garants de notre stabilité intérieure, de notre stabilité émotionnelle et psychique. Leur mariage intérieur, l’union du yin et du yang est totale et inséparable. Bien souvent, devant les chaos de la vie nous sommes ballotés jusqu’à en perdre notre équilibre et notre sang froid. Nous perdons pieds, le chagrin ou la colère prennent le dessus comme un rempart face à notre fragilité. Nos extrêmes et nos excentricités prennent le dessus nous faisant souvent faire les pires bêtises. La souffrance nous possède et la réaction prend le dessus sur le lâcher-prise. On dit que nous sommes en « réaction » lorsque nous ne sommes plus centrés, lorsque nous somme décentrés. Les événements ont eu raison de notre stabilité et estime de soi. Nous avons été touchés et ébranlés par le monde extérieur. La folie prend le dessus sur la sagesse. Faiblesse de notre amour propre, de notre capacité d’accepter, de pardonner et à avoir de la compassion.  Finalement le monde extérieur en nous touchant ne fait que réveiller une blessure non guérie, un conflit enfoui et non résolu jusqu’à ce jour. L’humilité nous renvoie alors à rentrer à l’intérieur de nous-mêmes, nous obligeant à prendre soin de nous. Il nous faut ranger, lisser et huiler notre plumage ! Lorsque que quelque chose nous touche c’est que notre plumage a laissé passer une flèche. Notre, aura, fait de notre amour propre est mis à mal. Il y a une faille, une fuite dans notre « amour propre ». Cet amour propre est le seul et unique bouclier véritable. Les autres protections sont des masques créés par notre psyché pour tenter de nous protéger en attendant de trouver une solution en pleine conscience. Ces masque sont alors inconscients et deviennent des dualités qui gouvernent notre vie. Ils nous possèdent et nous feront « réagir » devant les affronts. La vie pleine de sagesse et d’amour ne saura faire autrement que de nous représenter ces affronts afin de tenter de nouveau de guérir une blessure ancienne. « Tout ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin » disait Karl Jung. La vie ne cesse de nous empresser à lisser nos plumes afin de devenir intouchable, imperméable au monde extérieur. Nous ne devenons pas insensibles pour autant, bien au contraire. Nous acceptons notre sensibilité et même hyper-sensibilité en « acceptant » ce qui a été, ce qui est et ce qui sera. Ceci est un gage de sagesse, de force, de droiture, de finesse. Ce parfait équilibre yin-yang nous amène la maîtrise de l’esprit. Il nous permet de ne pas réagir mais au contraire de laisser Ré –agir : lâcher-prise. Au fur et à mesure de notre entraînement qu’est la vie, la sagesse nous invite non pas à nous blinder, mais à transcender nos blessures afin que plus rien ne nous blesse. Quelle chance ! Le sage ne vocifère pas devant l’ennemi. Soit il est vulnérable et s’en remet à se guérir soit il est invulnérable et passe son chemin sans une seule saute d’humeur. Ainsi est le couple canard, l’orage coule sur ses plumes ! 

L'Energie Négative de la Cane et du Canard

L’Energie Négative de la Cane et du Canard serait celle d’un être qui n’aurait pas pris de temps pour soi, pour s’aimer inconditionnellement. Il serait alors aux proies du monde extérieur. Lorsque nous sommes incomplets dans notre yin et notre yang, nous sommes décentrés, déséquilibrés. Ces dualités sont le fait de nos blessures inconscientes non résolues. La moindre oscillation extérieure nous fait vaciller et parfois chuter. Loin de la sagesse, c’est notre folie et par la nos psychopathes intérieurs qui réagissent face à ce qu’ils perçoivent comme une menace. C’est alors une force de destruction qui se soulève pour terrasser l’ennemi extérieur. Cela mène droit à la guerre et ne fait que renforcer notre dualité et par là notre égo. Ici cane et canard ne sauraient se remettre en question et verraient l’extérieur comme étant le problème. Ils ne se demanderaient pas « Qu’est-ce que j’ai fait, qu’est ce que je porte en moi pour avoir attiré cette situation ? », « Quelle est ma responsabilité dans ce que je vis », « Qu’est ce que j’ai à comprendre pour ne plus avoir à vivre cela ? », ou même « Quelle est l’enseignement que la vie me propose ? ». Dans tous les cas le monde extérieur est à la fois un enseignement, un miroir et un défi. Tant que les plumes du canard ne sont pas bien alignées, elles laissent passer le trouble en nous. Est-ce la faute du fauteur de troubles si nous avons perdu notre propre paix ? Chaque événement dérangeant est en soi une chance inouïe, une occasion en or de mettre de l’ordre dans notre propre désordre. Si il n’y a pas de désordre dans notre plumage, rien ni personne ne saurait nous troubler. Le trouble est une bénédiction qui vise à renforcer notre propre amour inconditionnel. Le chemin n’est pas tant d’aimer l’autre inconditionnellement, c’est de s’aimer soi inconditionnellement et alors nous seront à même de le faire pour l’autre. Charité bien ordonné commence par soi-même ! Bien sûr, canard négatif, lui ne saurait se remettre en question. Il laisserait place à son orgueil en rejetant et haïssant le fauteur de trouble. Ce dernier n’étant qu’un miroir de soi-même, c’est donc nous-mêmes que nous rejetterions ! Le vice est bien vissé !  On se demande bien pourquoi « Canard WC » sert à nettoyer les toilettes ?! Cane et Canard négatifs sont du genre susceptible, soupe au lait. Ils réagissent au quart de tour, s’emportent et tirent sur tout ce qui bouge ! Ils sont le propre de l’intolérance et sans doute qu’ils ne se tolèrent pas eux-mêmes et encore moins dans leur propre couple yin-yang. Ils sont instables, extrêmement émotifs pour la simple raison qu’ils ont perdu leur véritable estime de soi. Comment ils ont perdu cet amour propre ? L’amour se loge dans notre chakra cœur qui est de vibration verte. Est-ce qu’un pervers serait venu nous voler ce vert jadis ? Un pervers n’est autre qu’une personne blessée et machiavélique qui nous fait perdre le vert, ou peut-être est-ce lui qui met le vers dans le fruit ? 

L'Epreuve de la Cane et du Canard

L’Epreuve de la Cane et du Canard serait celle de la guérison tant de notre pervers que de nos parties perverties. Rien que ça ! Libérés de nos parties perverties et de nos pervers, il n’y a plus aucun obstacle à un amour véritable, plein et entier entre notre yin et notre yang. Nos perversions forment l’obstacle véritable au mariage intérieur. Il y a en l’être perverti un yin et un yang qui ne nous appartiennent pas. L’infidélité cachée est le miroir de cette réalité intérieure. Elle nous indique qu’une ou plusieurs autres personnes rentrent dans notre couple intérieur. Lorsque tel est le cas, la vie souhaite juste nous montrer ce qui se joue déjà à l’intérieur de nous-mêmes : des parties hommes et femmes perverties se cachent en nous. Elles sont duelles et empêchent la sérénité de notre propre couple sacré. Ces parties inconscientes sont le fruit de nos mémoires personnelles, familiales et karmiques qui se répètent depuis la nuit des temps. L’épreuve du couple intérieur, vise à transcender ses mémoires de perversion non résolues. Lorsque la perversion rentre en nous, il n’y a plus deux énergies, masculin et féminin sacrés mais quatre. S’ajoutent à notre propre masculin et notre propre féminin sacré un masculin et un féminin pervers et pervertis, c'est-à-dire dépendant. Le dance se joue alors à quatre. Le couple est perverti. S’installe alors une dépendance car la partie duelle du couple est coupée de la source. Elle cherche malgré tout à survivre et se nourrir, usant de toutes les perversités pour arriver à ses fins. L’épreuve s’est de pouvoir couper les liens erronés qui nous rattachent à ses parties perverses. Celles-ci sont malignes. Elles nous embrument comme l’alcool et nous enfument comme le tabac. Elles décident pour nous en nous tentant dans des vices de plus en plus profonds et cela sans que nous n’y voyions que du feu ! Le malin est malin. Dans tous les cas, nous ne nous appartenons plus, nous ne savons plus qui nous sommes, totalement perdus et errants dans la vie. Tant que nous laissons les autres rentrer en nous et finalement nous blesser et dicter notre vie, c’est que nous ne sommes pas nous-mêmes, nous ne sommes pas entiers, pas complets et non individués, encore dépendant du monde extérieur. Vous l’aurez compris, l’épreuve c’est de faire du ménage et de mettre tout le monde dehors afin « d’Être Soi ! ». A ce stade d’élévation, il n’y a plus d’attentes, plus de dépendances. Vous êtes libres, totalement libres d’Être et c’est seulement à ce stade que l’Union Sacrée est possible entre notre Masculin Sacré et Féminin Sacré. Cette Union mène à la transe personnelle qui est cette force fusionnelle entre notre yin et notre yang : création d’Amour ! Elle est la force de guérison, elle est d’ailleurs l’unique outil du thérapeute, sage, guérisseur et chaman.
La méditation est l’art de retrouver cette Union Sacrée ! 

Médecine du totem de la cane et du canard

La Médecine de la Cane et du Canard se définirait par « Intégrité » et « Amour Fusionnel » tout différent d’un amour dépendant né de soumissions et de dominations perverses. Cette médecine invite à retrouver sa propre intégrité et identité. Elle permet d’accueillir et de se reconnaître comme un Enfant Sacré de l’Univers n’appartenant à rien ni personne en même temps qu’il accepte d’appartenir au Tout. Cette intégrité de soi-même amène une fusion intérieure permettant d’émaner l’amour : d’Être Amour. C’est l’Illumination véritable. Celui qui abouti la Médecine du Canard est un Soleil sur Terre, l’Unité incarnée et nul doute qu’il accouchera de la fusion de la Lune et du Soleil d’un Grand-Œuvre. Avant d’en arriver à ce stade d’aboutissement, la Médecine du Canard nous accompagnera à être fidèle à soi même, intègre, vrai, fiable, sincère, entier, responsable et ce même dans les tourmentes les plus déchirantes. Elle amène l’initié à une Foi totale dans l’Amour de Soi. C’est seulement dans cette totale Estime de Soi que l’autre peut-être vu comme un frère et une sœur et non plus comme un ennemi. Elle guérie de notre illusion de la séparation et par là de toutes nos séparations affectives non résolues. Lorsque nous avons fait mourir tous les couples erronés à l’intérieur de nous, ceux avec nos parents, familles et amis, tous ceux en attente d’amour et de reconnaissance, alors l’Amour Propre commence ! Les plumes sont lisses et brillantes ! Voilà un couple bien Responsable.

Cane et Canard, Animal Totem, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...