Cheval, Miroir de l'Homme

Résumé

Le Cheval est un allié fidèle à l’Homme depuis plusieurs millénaires. De sauvage il a été domestiqué pour le servir. En cela le Cheval est un mythe et un parfait miroir de soi-même. Il est le symbole du mental humain. Est-il encore instinctif, sauvage et animal se limitant à la croyance de sa suprématie tel un dominant ? Ou est-il domestiqué, apprivoisé, éduqué et éveillé à la conscience. La domestication du Cheval pourrait s’apparenter au pèlerin qui chemine sur les sentiers spirituels. Une fois l’affutage et l’affinement du plan mental, ce dernier peut s’ouvrir au cœur et à la conscience loin de ses préoccupations égotiques. Aussi devint-il un chevalier capable de sauver sa princesse, c'est-à-dire le mental qui libère le cœur en lieu et place de l’asservir. Le Cheval est le miroir de notre mental. Nous pouvons l’apprivoiser ou le brider, voir même l’asservir. Mais la question sera alors de savoir qui brime qui et qui sert qui? 

L'Énergie Positive du Cheval

L’Energie Positive du Cheval tient d’une part à sa force instinctive et sa fougue et d’autre part  à sa capacité d’être apprivoisé. Il en en cela le parfait miroir de notre mental. Ce dernier est dominant, il aime le pouvoir et la gloire. A l’état sauvage les chevaux vivent en petits troupeaux sous la conduite d’un étalon reproducteur. La hiérarchie s’effectue dans un rapport dominant/dominé. Mais n’est-ce pas là ce qui est entre le plan mental et le plan de la conscience ? Le plan mental est masculin, relatif à Mars. Il est donc guerrier et dominant se prenant pour le chef. Il devra être débourré pour commencer son dressage. Et il est bien difficile de débourrer et dresser un cheval tout comme le sont l’apprentissage et l’initiation spirituels de l’Homme. Le mental veut le pouvoir et le contrôle. C’est comme s’il devait être pacifié. De  cette longue éducation le Cheval va devenir un allier précieux. Il est dit que « Le Cheval est la plus noble conquête de l’Homme » tout comme la maîtrise du mental est la plus noble conquête de l’Homme pour s’ouvrir au cœur. De là la tête se met au service de l’être et l’harmonie devient possible. Ce mental comme ce Cheval fougueux doivent suivre un enseignement pour devenir utile à l’humanité. Ainsi le Cheval devient un parfait serviteur pour la traction, la guerre, l’agriculture et la selle. Exactement comme le mental qui devient un parfait outil pour servir les siens. C’est là tout le miroir du Cheval vis-à-vis de l’Homme. Ce mental est puissant et dominant. Qu’advient-il si on le laisse dans son instinct sauvage et brut ? Il répond à des bas instincts bestiaux. Pour autant il a aussi cette faculté à s’apprivoiser, s’adapter, apprendre et maîtriser sa fougue. C’est ainsi que cette puissance masculine canalisée va permettre à l’Homme d’ « Être ». Cette force va lui permettre d’avancer, d’oser, d’aller de l’avant, d’innover et de cheminer vers son principe féminin et goûter à l’harmonie. Le Cheval a cette force de mener son cavalier au Graal. C’est le mental qui va s’affuter pour s’élever et se révéler à la conscience. Le prince sauve la princesse… Le masculin s’ouvre au féminin et vice versa. C’est là l’être qui n’a plus peur de l’autre, le yang et le yin qui n’ont plus peur l’un de l’autre. Et c’est là que le totem du Cheval nous conduit : de la tête au cœur et de l’alliance du masculin et du féminin. La dualité se transforme en Unité. Cela demande de nombreuses années d’apprentissage. C’est ainsi que l’être tout comme le Cheval peuvent devenir de très bons thérapeutes. Le Cheval, élevé et libéré de son instinct primitif de domination/soumission est à même d’accompagner l’autre à trouver l’harmonie. Il n’y a plus de « guerre » entre la tête et le cœur, il y a l’Amour ! Un Cheval apprivoisé avec harmonie et équilibre devient l’Unité capable d’ouvrir et de montrer la voie à tous. Il est un miroir d’une puissance et d’une magie extraordinaire. Le Cheval est le miroir de notre Unité ou non Unité. Il nous montre où nous en sommes dans nos équilibres et déséquilibres. De ce dernier le cavalier chutera, nous demandant de recommencer encore et encore l’apprentissage qui transforme domination/soumission en Amour.  

L'Énergie Négtive du Cheval

L’Energie Négative du Cheval est celle d’un mental brut. Il est dominant et ne souhaite pas se soumettre. Il est la tête qui ne veut se soumettre au cœur. Il ne veut pas de maître tout comme le mental. Un débourrage est nécessaire comme une mise à terre du mental pour qu’il stoppe sa tyrannie permanente, son asservissement. Lorsque notre mental est « brut », nous ne nous servons pas de lui, même si nous en avons l’illusion. C’est lui qui se sert de nous et nous en sommes son parfait esclave. Il doit comprendre qu’il n’est pas le « maître ». De là il va être « éveillé », il va vivre un apprentis-sage nécessaire pour calmer sa fougue et sa folie destructrice. De son inconscience va naître la conscience de quelque chose de plus grand que lui. De la dualité il va naitre à l’Unité. Comme le Cheval, il va porter l’homme en même temps qu’il va se laisser porter par l’Homme. Parfaite équation. De dominant il va accepter de devenir serviable, être au service de… Il va conscientiser qu’il est le Un au service du Tout et qu’en retour le Tout est au service du Un qu’il est. Il n’y a plus qu’à se laisser porter. Le Cheval négatif est l’être humain non débourré, non initié. Il est dominant et cherche des proies et des coupables, il est porté par la haine et celle-ci par la peur. Il veut le pouvoir et le contrôle, il veut avoir et se sert de sa force dans le simple but de nourrir ses besoins insatisfaits. Sa force et sa vigueur martiale sont basées sur la peur. Dominer le monde plutôt que servir le monde. Il cherche avant tout à désarçonner son cavalier, le mental qui veut le pouvoir sur l’âme, afin de croire qu’il est libre. Mais la liberté ne peut-être dans la dualité. C’est l’illusion de la liberté : si l’autre se soumet je suis libre. Cela est impossible car il y a là bien « deux », dominant/dominé, et non Un. Il en est de même dans l’éducation du Cheval et des animaux en général. Qui est le maître de qui ? Qui se sert de qui ? La majorité des gens se servent de leur animal de compagnie pour « avoir de l’amour ». Qu’en est-il de la liberté de l’animal au bout d’une laisse ? C’est là le miroir de l’Homme et de son instinct animal non maîtrisé. Il n’y a pas complémentarité, il y a dualité, domination et soumission et finalement il n’y a pas d’amour mais l’illusion de l’amour. Je te tiens en laisse alors sers-moi, aime-moi. Où en suis-je de la conscience que « je suis la conscience et que tout est la conscience », principe de non séparation et donc de non attachement ? Alliance, complémentarité, Unité sont bien loin de l’instinct animal fait de la trilogie « combat, fuite et manipulation ». « J’aime les animaux plus que les humains »… mais où en est-on réellement de l’amour alors ? Il n’est pas, nous sommes encore asservis par notre instinct animal avec l’illusion d’être amour. Et nous tenons férocement, en bout de laisse notre instinct bestial duel. Il y à la un mental tyrannique à débourrer… 

L'Epreuve du Cheval

L’Epreuve du Cheval est celle de l’équilibre. Il s’agit là d’un équilibre entre le plan mental et le plan de la conscience, entre le masculin et le féminin, entre les parties instinctives et apprivoisées. Qu’est-ce que la liberté d’être si ce n’est que de faire Un avec Tout ? La liberté individuelle commence là où s’arrête celle de l’autre. Elle n’est donc possible que si l’Homme reconnait qui il est et d’où il vient. Sans quoi cette liberté est une tyrannie. Apprivoiser son instinct animal revient à dresser le plan mental. Dans un absolu c’est mourir au « moi-ego » pour renaitre au « soi-cœur ». Il convient cependant de trouver un parfait équilibre entre ces deux polarités afin qu’elles ne fassent qu’une. Un Cheval comme un mental peut-être maîtrisé mais s’il est castré, brimé et bridé, si on l’asservit nous retombons dans une dualité dangereuse. C’est d’une alliance dont il s’agit, d’une complémentarité. Le Cheval sert l’Homme notamment via sa force musculaire et l’Homme sert le Cheval en retour en prenant soin de lui. Le plan mental doit certes être mis au service de la conscience mais s’il est asservit à la conscience alors il est tombé dans le piège du sectarisme, le piège des idéaux destructeurs. Les egos religieux et spirituels en sont un parfait exemple. L’équilibre doit être trouvé entre servilité et serviabilité. Le plan mental a toute sa place dans l’alchimie humaine au même titre que le plan physique, émotionnel et celui de la conscience supérieure. Le tout ne doit faire qu’Un dans une parfaite harmonie. De cet équilibre alchimique naitra « l’humanité » dans le sens de la Paix, de la Joie et de l’Amour. C’est un apprentis-sage pour apporter la « sagesse » et l’équilibre entre Tout et tous. Subtile équation, subtil équilibre. Aussi l’épreuve du totem du Cheval sera celui de trouver le parfait équilibre. Celui-ci se trouve au « centre », c'est-à-dire dans le cœur sans jeux de domination/soumission entre nos différents plans. Le centre-cœur se trouve au milieu des 3 chakras inférieurs et supérieurs. Les premiers sont en équilibre, ou non, avec les autres. Trop ancrés nous devenons trop matérialistes, et trop élevés nous devenons « perchés », trop immatérialistes. Si le « moi » prend toute la place il n’y a plus de place dans la réalisation du « Soi » et ainsi de suite. Le chakra cœur se fait le traducteur de notre harmonie ou disharmonie. Serais-je ce cavalier qui ne fait qu’Un avec son Cheval ou serais-je ce cavalier duel avec son Cheval ? L’Unité entre les deux parties est nécessaire pour que le cavalier et le Cheval permettent une « création utile ». Ni domination, ni soumission. 

La Médecine du Cheval

La Médecine du Cheval est celle de la liberté d’Être Soi. Mais il y a une nuance de taille entre Être Moi et Être Soi. Le totem du Cheval est là pour justement vous enseigner ce qu’est la vérité du Soi. Il vous amène à faire un long chemin et peut-être que de pèlerin à pied vous deviendrez un cavalier en harmonie avec votre monture, un cavalier à cheval c'est-à-dire un « chevalier ». En même temps que sa médecine vous dévoilera vos équilibres, elle vous montrera aussi vos déséquilibres et vous fera chuter autant de fois que nécessaire. Malmenez votre monture sans cœur et, sans ambiguïté elle vous le rendra bien. Soyez justes, sages et humbles et votre monture se mettra à votre service avec une dévotion extraordinaire. Celle-ci sera la même dévotion que vous aurez démontrée à votre Cheval. Parfait équilibre de ce qui est donné et reçu. Dans tous les cas, Le Cheval sera le miroir de votre état d’esprit, votre état d’Être. Sachez l’observer et vous observer et vous saurez alors chuchoter à l’oreille du Cheval ! 

Cheval, Animal Totem, Totémie, Médecine par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...