Faisan et Faisane: le Couple Royal.

Résumé

Monsieur Faisan courtise Madame Faisane avec panache. Habillé de sa tenue royale on pourrait presque y retrouver le symbole de l’Empereur et de l’Impératrice : le « Couple Royal »; la parfaite harmonie du yin et du yang. Le mâle a d’ailleurs plusieurs femelles dans son harem ! Pour autant c’est un beau symbole du « couple ». Le faisan attire, par ses couleurs vives, les prédateurs, les éloignant de la femelle ainsi protégée. Le Masculin protège le Féminin. Venus d’Asie, Faisans et Faisanes peuplaient les forêts royales dont Rois et Reines se délectaient. De là à en voir la magie de la Geisha, initiatrice de l’Homme, il n’y a pas loin à parcourir. Le couple idéal pour cultiver et maintenir son jardin d'Eden.

L’Energie Positive de la Faisane et du Faisan

L’Energie Positive de la Faisane et du Faisan pourrait s’y méprendre à celle du Roi et de la Reine. L’Homme puissant au service du Féminin Sacré et par là, de son peuple. Ne serait-ce pas Madame Faisane qui initie ce rôle universel, proposant au mâle de prendre sa juste place, protectrice. Le Faisan vole, apportant ainsi la nécessaire élévation yang nécessaire au Masculin. La Femelle couve à même le sol, yin. Vulnérable à souhait, elle a alors besoin d’un protecteur qui saura se mettre en lumière, attirant à lui les prédateurs. Voici donc un beau couple marchant main dans la main, unifiant le yin et le yang. Madame faisane peut accepter sa sensibilité et fragilité parce que Monsieur Faisan veille, acceptant de mettre sa vie en danger pour protéger sa dulcinée. L’Homme capable du sacrifice ultime pour la Femme. Voici le Faisan rendu au Maitre Cœur Rose, le Gardien d’Amour, Gardien de sa Vénus. Faisan rayonne et brille quand, tout à son honneur Faisane est plus discrète mais pas moins importante puisqu’elle donnera vie et protégera ses Faisandeaux durant plusieurs mois. Elle assure le renouveau. Faisane-Reine apportant sagesse à la folie du Faisan-Roi. Faisan ne se laisse pas marcher sur les pieds et est prêt à se battre pour défendre sa belle et ses enfants. Il lui arrivera même d’en découdre avec ses semblables, d’autres Faisans, si ceux-ci convoitent d’un peu trop prêt sa très chère. Faisan nous apprendra alors à ne pas se laisser dominer, domestiquer par quiconque ! Si tel était le cas, Faisan et Faisane seraient alors rendus au rang d’esclaves, de soumis, de faibles. Comment alors maintenir son royaume, et par là son cœur, si notre Masculin et Féminin sont soumis par d’autres. Le parfait Amour entre elle et lui permet la Force Créatrice prenant racine dans l’Amour et non plus la Haine entre le Yin et le Yang. Faisane intime à Faisan d’être fort et de la protéger. Faisan accepte son rôle avec dévotion. La magie du « Couple Royal » peut alors procréer, et vu du règne humain, créer la vie, la richesse, la paix. Voici un couple artisan du bonheur, artisan du grand-œuvre, apportant richesse à sa communauté. C’est donc par cette magie d’amour entre le Yin et le Yang que ce couple d’Animaux Totems va nous enseigner l’art du « Couple Royal » intérieur. Une belle énergie pour que perdure l’Amour dans l’Unité. Tout un symbole, un saint-bol, un calice, un cœur. La quête du Saint-Graal. Respect de l’unité et fatalement de soi-même. Si l’on se respecte, si et seulement si, on peut respecter l’autre. Sans respect de soi, aucun respect de l’autre, juste malices, vices et perversions savamment enveloppés dans un écrin.  L’or dur, solide, sincère, éclairant, sans bonne garde, sans sagesse peut vite se transformer en ordure, faible, fourbe et tentateur. Tant que Faisan-Roi et Faisane-Reine honorent leurs places respectives avec dignité et droiture, tant qu’ils sont au service de l’Unité, la magie abondante et altruisme coule à flot.

L'énergie négative de faisan et faisane

L’Energie Négative de Faisan et Faisane prend une tournure de divorce ! Faisan-Roi part dans des conquêtes égotiques et peut-être même érotiques. En quête de gloire, son orgueil le met en scène. Il pavane, fait le beau dans sa tenue flamboyante histoire de voler le trône au Roi-Soleil. Il courtise à tout va et pas à pas noue des pactes avec le diable, pour assurer sa grandeur. Le voilà Roi ! Regardez-moi, regardez comme je suis beau, le plus beau n’est-ce pas ?! Pendant ce temps Faisane-Reine, désenchante dans son palais devenu sa prison dorée. Là voila au second rang, que dis-je, au dernier rend ! Une poupée servant à peine à faire diversion tant la présence du Faisan-Roi l’efface ! Alors, elle se soumet, s’efface devant la brillance illusoire de son mari. Faisane-Reine devient Causette, tout juste bonne a reprisée les chaussettes trouées de son mari. Elle n’intéresse plus personne et elle-même ne s’intéresse plus à elle. Elle s’oublie, elle, et sa Place Royale que l’Univers lui avait demandé de prendre. Elle s’agenouille devant la Force Physique et peut-être pécuniaire de celui qu’elle prend maintenant pour « Dieu le Père », le Faisan-Roi. Abusée et désabusée, Faisane-Reine se noie dans l’illusion du paraître, puis de l’alcool, puis de la drogue. Ultime refuge d’une Faisane-Reine devenue dépendante et esclave de l’énergie masculine. Elle est maintenant vouée aux oubliettes, tout juste bonne à servir de potiche, et encore, uniquement lorsque on le lui demande. Et elle a intérêt à se plier aux caprices de son Faisan-Dieu déjà bien faisandé. Mais que voulez-vous, il faut bien se nourrir du pire, de la pourriture, lorsque l’on ne se respecte pas pour un sou ! On croirait à s’y méprendre à quelques couples de l’arène politique représentatif de bien trop de couples mal assortis. De déchéances en déchéances, l’un dans sa grandeur somptueuse, l’autre dans sa négation revendiquée, le bal du diable peut commencer. De l’orgie royale, du faste pétaradant au blasphème de toutes valeurs, la perversion prend son envol. L’or et les diamants de la couronne royale ne vont bientôt plus être assez gros pour épater la galerie. Il faut impressionner, faire du bruit ! Grandiloquence au rendez-vous pour mieux se nourrir des autres, chacun ayant perdu sa place et son autonomie. Sans même s’en apercevoir, le couple est devenu une œuvre noire aspirant son peuple. Nous voilà dans la belle et la bête, le couple diabolique qui fait fureur dans son mensonge. Le diable se délecte autant du Faisan que de la Faisane, tous deux faisandés à souhait. Ils ne sont plus unis, alliés, créateurs et amoureux. Ils sont devenus divisés, ennemis, destructeurs et haineux. Pour autant, devenus totalement dépendants entre eux et entre tous, ils ne leur restent plus qu’une seule voie : celle du vol et du viol d’amour. La voie ouverte à toutes les dépendances… Ils ne s’appartiennent plus. Eux comme leur royaume sombrent en déliquescence. Un seul trône reste : celui du diable ! Haine, illusion, luxure et manipulation au rendez-vous. Ca fait rêver la jet-set… et ceux qui regardent ! 

L’Epreuve de la Faisane et du Faisan

L’Epreuve de la Faisane et du Faisan sera tout évidement celui du « Couple Yin/Yang ». L’épreuve de toutes les tentations et de toutes les luxures. Saurons-nous résister aux tentateurs comme aux tentatrices ? Voici l’Epreuve Royale, la tentation Originelle du Jardin d’Eden ! Saurons-nous maintenir ce parfait équilibre, accepter, dans nos polarités Féminines et Masculines notre juste « Place Sacré » ? Faisan-Roi aura tôt fait de se glorifier et de pavaner, laissant Faisane-Reine dans sa tenue de Causette, trompée par ses parures somptueuses. L’équilibre vacille vite devant toutes les tentations du diable. « Moi, moi, moi ! » Alimentant de sordides jeux de diables la déliquescence enivre nos polarités. Nous voilà retourné, marchant dans le sens inverse de l’Unité, au service de l’Ombre. Convaincu alors, que l’ombre est lumière puisqu’il en devient notre pain quotidien de mensonges. Coupés de la Source Originelle Amour, Faisan et Faisane pourrissent dans les enfers du diable, délivrant une odeur nauséabonde bien faisandée. Mélodrames et scandales deviennent le lot quotidien. 

La Médecine de Faisan et Faisane

La Médecine de Faisan et Faisane est de cultiver l’Amour du couple yin/yang. C’est l’Art de cultiver son Jardin d’Eden et intime. Avoir la main verte, la main du cœur, du chakra du cœur vénusien et vert plutôt que d’alimenter le « pervers » celui qui nous faire perdre le vert…. L’estime de Soi. Soi étant l’Unité. Allez, Jardiniers et Jardinières, retroussez les manches et cultivez la beauté de la création. Adam et Eve, dans leur énergie originelle Amour, brillent d’un accouplement solaire illuminant. Ils s’aiment et sèment l’Amour nourrissant un jardin sacré d’abondances. C’est en nourrissant ce jardin intérieur, en chacun de nous même, homme ou femme, puisque nous contenons les deux polarités, que nous pouvons nourrir l’Amour et l’Abondance en Soi et autour de Soi. Cette médecine nous rappelle la fragilité et la subtilité de notre équilibre, de la biodiversité. L’un étant miroir de l’autre. Servir ou se servir, se respecter ou se souiller. Merveilleuse médecine d’harmonie, de l’unité en Soi. C’est elle qui saura, si vous la suivez, ou l’incarner, vous guider vers cette douce et puissante harmonie créatrice. 

Faisan et Faisane, Animaux Totems, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...