L'e-bouc aime et sert...

Coyote et Heyoka

Vous avez dit Heyoka?

Késako? 

Heyoka est un Clown Sacré dans la tradition amérindienne et notamment lakota. 

Il est un bouffon du roi comme il en existe dans la plupart des traditions ancestrales. 

Il possède la médecine du Coyote et s'amuse avec ses compères autruche et oiseau tonnerre

                                                                                                          Plus...

Autruche, Coyote, Oiseau Tonnerre ou Le Triangle Dramatique!

Le Triangle Dramatique est une figure d'analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman,  en 1968. 

La Sagesse Amérindienne avait elle aussi son Triangle Dramatique réprésenté par les comportements de nos 3 compères! 

Coyote et par là, le Heyoka, ont choisi la voix et la voie de l'humour, la dérision, la farce, les inverseries pour sortir de ce Triangle aussi dangereux qu'inutile! 

Le Poisson d'Avril de Coyote...
Un livre renversant et explosif de 2 pages... 
GRATUIT! 

Coyote d'Or je t'Aime!

La première fois que j'ai rencontré Coyote, j'avais 12 ans. Je n'avais pas vu qu'il était là! Il m'a fait chuter. Il m'a cassé la jambe. Je ne rigolais pas. Il m'a dit "Relève toi et marche!" 

Je me suis relevé, j'ai marché, j'ai appris à courir sur la Terre Maman.

La deuxième fois que j'ai rencontré Coyote, j'avais 26 ans. Je venais de créer ma première SARL, puis ma deuxième. Je n'avais pas vu qu'il était là! Il m'a fait des farces du tonnerre. Ça ne me faisait pas rire. 7 ans plus tard, il m'a fait son dernier croche-pied. J'ai chuté. Je ne rigolais pas. Les huissiers au cul. Il m'a dit "Relève toi et marche!"

Je me suis relevé, j'ai marché, j'ai appris à voler dans les Cieux.

La troisième fois que j'ai rencontré Coyote, j'avais 45 ans. J'apprenais à devenir "rien". J'ai vu qu'il était là car depuis j'avais appris à voir dans l'invisible....

Ça m'a fait rire aux éclats. 

Il était Fou! J'aimais ça! Il m'a enseigné à faire des "Farces Psycho-Magiques". Il m'a trouvé des autruches parfaites à l'emploi. Elles non plus ne voyaient rien! Il m'a dit "Accompagne les à chuter tout en glissant ta magie". Les autruches grognent encore contre Oiseau Tonnerre... 

Puis il m'a dit "Tend des pièges à Autruches". J'ai tendu des pièges! J'en ai pris 4! Quatre belles autruches ont répondu à l'appel en écrivant leur histoire d'autruche! La farce était en route. Elles venaient d'attirer à elles, et sans le savoir, un Coyote et un Oiseau Tonnerre! Je vous laisse imaginer la suite de leur histoire.... 

Puis, il fallait bien une dernière farce, comme un poisson d'avril, comme une mort promise à une résurection... fête de Pâques oblige! J'ai reçu le même jour, vendredi 30 mars, 2 corbeaux en consultation, venus de très loin.  Entendez par là une sorcière noire et un sorcier noir prêts à mourir pour renaitre. Des mages blancs en devenir. C'était un rendez-vous cosmique presque une histoire Belge! 

Et vous savez quoi? Lors des soins aux corbeaux, dans mes visions en voyage au tambour...j'ai vu...oui je l'ai vu... le Coyote d'Or! Rappelez vous....

"Il est dit que Coyote viendra délivrer Heyoka quand vous serez passé au travers de toutes ses farces. C'est-à-dire quand vous n’aurez plus besoin de lui pour vous guider malicieusement là où la vie vous attend ! Ce jour là, il viendra vous voir, en vrai ou dans vos rêves vous dire que vous êtes maintenant un Être Sacré Libre, totalement libre d’Être et que vous pouvez vous mettre à la tâche de votre oeuvre. Plus rien ne saura vous ébranler et vous détourner de votre accomplissement. Vous aurez fait un pas de géant vers votre « magicien ».  Et coyote partira enseigner une autre proie. Merci Coyote !
Si Coyote ne vient pas, mais qu’il vous envoie un Hibou, alors vous êtes destiné à être un Coyote, un Heyoka, un Clown Sacré toute votre vie. Il vous enseignera à le devenir. Vous serez alors un gardien très puissant de Sagesses et de Folies à la fois, le garant de celui qui conduit les êtres là où ils doivent êtres en les libérant de leurs pires folies. "

Me voilà délivré du Heyoka! Coyote s'est divisé en deux pour honorer cette soeur et ce frère. J'ai ri avec eux, j'ai ri pour eux car je sais maintenant qu'ils vont rencontrer le trio infernal pour de vrai. Coyote et Oiseau Tonnerre vont les délivrer de leur autruche! Quel plus beau cadeau pouvais-je leur faire pour leur Pâques! Un poisson d'avril dont ils se souviendront toute leur vie! 

Alors vous comprenez pourquoi "La Marche Gourmande du Coyote" a été annulé faute d'inscrits?! Parce que Coyote est "partie enseigner d'autres proies". Il laisse la place à un nouveau Grand-Père pour moi, un Grand-Père du Sud: "Loup Bondissant", espiègle et coquin à souhait! 

De tout mon coeur je remercie les Esprits du Sud (Coyote est au Sud dans la Roue Médecine Amérindienne) qui m'ont tant enseigné leurs magies de Heyoka/Clown Sacré, qui m'ont appris à chuter et surtout à toujours me relever, qui m'ont aimé comme Charlie Chapline...

Le jour où je me suis aimé pour de vrai...

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente, et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts, et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire : personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,  quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur,
Elle devient un allié très précieux.


Charlie Chaplin
Clown Sacré