Léopard et Panthère Noire, le Sevrage de la Haine

Résumé

Le léopard tout comme la panthère noire sont des animaux très controversés. Il sont à la fois le symbole du mangeur d’homme cruel et vicieux et en même temps la puissance tranquille dotée d’une grande capacité d’observation. Cette capacité d’observation plus lunaire avec la panthère noire devient capacité extrasensorielle. Dans tous les cas léopard et panthère noire nous renvois à nos sombres dualités humaines. Il y a quelque chose de machiavélique dans notre psyché. C’est avec la médecine du Léopard et/ou de la Panthère Noire que nous pourrons déjouer notre bourreau, sauter sur notre propre proie, notre propre ennemi et le dissoudre. Mais là est le danger ! Pour arriver à ses fins, le léopard va user de l’énergie de l’ombre. C’est comme user de l’énergie ténébreuse de son bourreau pour mieux le faire tomber dans ses filets. Le risque c’est d’y prendre gout et de succomber à la tentation de la méchanceté, de la haine et du vice qui sont beaucoup plus grisantes et excitantes que la bonté, l’amour et la droiture. La force noire, la force de la nuit donne un pouvoir infini dont il est bien difficile de se débarrasser ou de renoncer… Prudence mais… détermination !

Informations spéciales

Le Léopard ou Panthère (Panthera pardus) est une espèce de félins de la sous-famille des panthérinés. Le léopard noir, plus connu sous le nom de « panthère noire » est une variation de coloration liée à une mutation génétique appelée mélanisme : la fourrure conserve ses taches, mais celles-ci ne sont visibles que sous certains angles de lumière. Cette mutation, qui n'est pas caractéristique d'une sous-espèce, est plus fréquente dans les forêts humides, denses et sombres, où la robe constitue un camouflage efficace.
La totémie de la panthère noire sera accentuée par rapport au léopard tant dans sa dimension noirceur que lumière. Elle sera donc une médecine plus difficile à intégrer !

L'Energie Positive du Léopard et de la Panthère Noire

L’Energie Positive du Léopard ou de la Panthère Noire est celle de la patience, du calme, de la confiance, de l’observation, en deux mots : l’apanage du sage ! Elle est celle de la force tranquille et cette force est avant tout mystique et spirituelle. C’est dire qu’elle demande à être domptée, maturée, maîtrisée sans quoi elle aura tôt fait de se retourner contre nous ! Maîtriser la médecine du Léopard c’est maîtriser l’énergie de l’ombre sans succomber à ses tentations. C’est être conscient d’user de cette force pour « la bonne cause ». Mais voilà… qu’est-ce « la bonne cause » ?! Toutes personnes détentrices du Léopard et surtout de la Panthère Noire ont en eux des mémoires de blessures reçues et infligées (je dis bien « et », et non pas « ou ») de l’ordre de l’ignominie. Il y a quelque chose de bestiale en même temps qu’une jouissance à faire le mal. Cet inconscient est profondément ancré. Il nourrit une force destructrice, agressive, autoritaire et jouissive. Cette énergie est très castratrice et de ce fait puissamment pervertie. C’est là toute la clé de la médecine de ces panthères. Comprendre le sens de l’ombre et de la perversion avec subtilité pour mieux la déjouer. Ainsi le léopard rampe furtivement dans les grandes herbes, la panthère noire se faufile comme un chat agile dans la densité profonde de la jungle pour mieux se saisir  de sa proie presque sans effort. Se saisir de sa proie, dans une version spirituelle reviendrait à « maîtriser » son dragon ! En cela il est à rapprocher du Puma ou du Couguar. Mais le Léopard et surtout la Panthère Noire ont quelque chose de plus mystique et surtout de plus vil à déjouer en eux. Ce plus vil c’est sans aucun doute une forme de magie noire utilisée jadis avec la jouissance de la force obscure. Cette force nous tenaille et malgré nous, nous lui appartenons. La peur au ventre, cette force nous terrorise et nous soumet de l’abreuver. L’utilisation de la magie noire est la force la plus destructrice et la plus perverse qui soit. Elle est celle d’utiliser l’énergie originelle créatrice : l’amour, et de la transmuter en énergie pervertie destructrice : la haine. Eh ce, avec la pleine conscience de ce que nous faisons, avec la jouissance du pouvoir. Ces inconscients sont ce qu’il y a de plus complexe à guérir. Ils sont au-delà de l’inceste qui est déjà le plus haut sur l’échelle de la guérison. C’est tout dire ! Il faudra donc une bonne dose de patience, d’humilité, d’abnégation, de sagesse, de remise en question, de détermination, de gratitude, d’acceptation et de compassion envers soi-même pour se libérer du joug sournois des forces obscures. Ayant nourris ces forces obscures jadis, nous leur appartenons ! Tout le chemin va être d’user subtilement et avec génie de ces mêmes forces pour déjouer leurs pièges de possessions ! Tout un art ! Trouver la faille…
Le léopard est un chasseur crépusculaire, solitaire et opportuniste. Il est capable de grands bons, 6 mètres en longueur et 3 en hauteur. Il est très polyvalent au niveau de son environnement. Il s’adapte facilement à de nombreux territoires. Il est à l’aise presque partout. Il est agile sur terre, grimpe dans les arbres avec dextérité. Il est aussi un excellent nageur. Ce qui le détermine c’est sa capacité à vivre caché. Il ne se montre pas… tout comme nos inconscients ! Lors de sa chasse, c’est un prédateur furtif. Il se rapproche de sa proie en rampant ou use de ruses comme la mort. C’est la qualité de sa traque qui lui apportera le salut. S’il échoue, il abandonne assez facilement, attendant une autre opportunité. Il devra recommncer sa quêt encore et encore !
L’énergie positive du Léopard va donc consister à s’observer soi-même, sans jugement et sans jamais chercher à affronter de face notre ennemi intérieur. Il a tellement peur, il est tellement effrayé, craintif, sur les nerfs, irrité, sur la défensive qu’à la moindre alerte soit il se sauve soit il vous agresse violement. Ce tyran intérieur, un véritable dragon capable de ravage, aussi puissant qu’il soit est au final un grand souffrant qui se croit condamné à perpétuité. C’est un damné de la vie qui n’imagine pas une seule seconde la grâce de la liberté. La haine le hante perpétuellement. Il ne souhaite qu’une chose au fond de lui : mourir. Il usera parfois d’ailleurs d’autodestructions puissantes comme les drogues ou les maladies pour arriver à ses fins. Une autre voie, plus déterminée, sera le suicide. C’est ainsi que se nourrit la mort. 

L'Energie négative du léopard et de la panthère noire

L’Energie Négative du Léopard ou de la Panthère Noire est… machiavélique et sournoise. Tout comme le pervers et la perverse, elle cherche une proie dont elle va pouvoir sucer le sang et manger la chaire. Coupée de la source lumineuse, elle est et incarne l’ombre. En cela elle est voleuse, violeuse et castratrice. C’est l’énergie négative de Neptune et de Pluton. Pour cette énergie, tout est bon pour arriver à ses fins. Elle est prête à tout. Elle cherche à se nourrir. Eh c’est là sa faille ! Elle est coupée de la source, dépendante d’énergie extérieure. Nos fauves intérieurs ont besoin de proies à dévorer ! Tant que nous les laissons se nourrir à travers leurs exactions et à travers nous, nous leurs sommes serviles. Nous sommes donc esclaves. Toutes addictions nous asservissent. Elles peuvent prendre de nombreuses facettes, nous révélant nos dépendances extérieures. Dépendances à l’alimentation, l’alcool, le tabac, la drogue, les autres, l’énergie des autres et bien sûr la sexualité. Ces énergies perverties sauront prendre toutes les précautions afin de ne pas être mises à jour. Elles restent, comme le Léopard, cachées, dans l’ombre ! Elles sont malignes comme les tumeurs parce qu’elles ne veulent pas mourir ! Elles ont une intelligence destructrice. Derrière de belles intentions se cachent parfois des perversions et ce sont souvent celles du sauveur qui ne peut s’affranchir de ses bourreaux. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Face à ces énergies bien sordides et sous un couvert bienveillant, nous nous sentons tout simplement impuissants ! Coupé court au pouvoir de la haine, c’est une sacrée alchimie ! Si jadis nous avons pu transmuter le pouvoir de l’amour en pouvoir de la haine, il nous faut aujourd’hui inverser l’alchimie. Nous avons nourri la haine, alors est venu le temps de la dégraisser ! Pour cela, il nous faut trouver le courage et la force de ne plus la nourrir ! Le secret du Léopard et de la Panthère Noire ce sera le sevrage ! C’est l’antidote qui transmute l’ombre en lumière parce que nous nous nourrissons alors de notre propre ombre pour la transformer en lumière. Nous inversons alors les polarités. Nous mangeons notre propre ombre qui est devenue notre proie. Nous consumons notre ombre et nous finissons par la tuer. Le négatif devient positif. Pour ce faire l’alchimie dans sa théorie est toute simple : ne plus nourrir nos ombres mais au contraire les affamer ! Cela revient à dissoudre notre ego, dissoudre nos perversions. L’ermitage, la retraite, le jeûne, l’abstinence affective et sexuelle sont la clé de la médecine du Léopard et de la Panthère Noire. C’est accepter que nous sommes notre propre ennemi et donc notre propre et unique proie. Le bourreau est à l’intérieur ! Plus longue sera la traque, plus long sera le sevrage et plus la « bête » s’affaiblira jusqu’au moment opportun où notre lumière ne pourra en faire qu’une bouchée ! Cela demande un sacrifice ! C’est se sacrifier à la lumière, se sacrifier à la source et c’est sans doute le plus grand salut que nous pouvons atteindre : le Don de Soi. Il est extrêmement exigeant en même temps qu’extrêmement salutaire. C’est dans la ressource et la médecine du Léopard que nous pourront puiser la force, la combativité, l’endurance, la patience et la sagesse d’une force tranquille qui nous libérera de l’oppresseur. Bienvenue aux adeptes !     

L'Epreuve du Léopard et de la Panthère Noire

L’Epreuve du Léopard et de la Panthère Noire est complexe. Elle demandera de la persévérance à traquer notre coté obscure jusqu’à la victoire. Pour cela il faut tout d’abord accepter notre coté sombre, sans jugement. Le reconnaître. Accepter que nous contenions tous le pire et le meilleur en nous. Il n’est pas facile d’accepter le pire en nous-mêmes afin de le mettre à jour et de le guérir. C’est se dévoiler à bien y regarder ! Il va falloir faire preuve de discernement et d’une belle dose d’humilité. Une fois que nous avons pu démasquer et observer notre coté pervers, une longue traque commence. Il va falloir apprendre à le connaître et à le comprendre. Comment en est-il arrivé là ? Il a fait l’expérience de la jouissance du pouvoir et de la destruction. C’est une expérience hautement honteuse et culpabilisante que jamais nous ne voudrions  voir. Il est beaucoup plus facile d’en faire le déni. Le déni de cette force obscure alimentera nos masques et souvent nos masques de gentils… manipulateurs et manipulatrices. Nous excellons dans une perversion bien souvent profondément inconsciente. Première étape donc : l’accepter telle qu’elle est. Cela revient à accepter notre haine. Celle-ci nous fait peur car elle est imprévisible, vicieuse, sournoise et surtout elle nous possède. Nous l’avons chevillée au corps et au cœur. Après une longue traque et donc mise en lumière, qu’elle n’aime pas du tout d’ailleurs, il sera temps d’oser faire le grand saut : se jeter sur elle et lui tordre le cou. Mais voilà, cela revient à faire mourir cette partie de nous qui nous a donné une « jouissance inavouable » ! La haine est beaucoup plus jouissive et beaucoup plus facile à apprivoiser que l’amour. Elle  nous emporte dans une folie incommensurable. Faire mourir en nous cette jouissance du pouvoir destructeur, faire mourir le pervers, c’est se déposséder du pouvoir sur l’autre. C’est guérir en nous la peur de l’autre et par là, la peur de la mort. C’est l’épreuve du sacrifice ! Se sacrifier, c’est accepter que l’autre nous tue ou nous viole sans le juger. C’est aussi accepter d’avoir tué ou violé l’autre, sans se juger ! C’est le grand pardon, la grande compassion envers soi-même et les autres. La personne que nous détestons et jugeons le plus, c’est nous-mêmes. Ce sont les parties de nous-mêmes que nous rejetons au plus haut point. C’est là qu’intervient la deuxième étape de notre traque : l’affaiblissement de notre propre ennemi, de notre propre proie. Dans cette traque déterminée propre au Léopard et à la Panthère Noire, la proie est démasquée. C’est elle qui commence à avoir peur. Les choses s’inversent. Nous allons la priver d’une chose essentielle : se nourrir. Nous n’allons plus lui donner à manger de quelques façons que ce soit. Tôt ou tard, sa vaillance perdra pied et notre détermination paiera. C’est la force de la volonté, la force du moral et par là de Pluton Positif qui viendra à bout de l’ennemi intérieur. Retraite et sevrage de toutes natures en seront le pilier. Affamer et affaiblir l’ennemi. Tôt ou tard, il se rendra ! Voici donc l’épreuve du Léopard et de la Panthère Noire. Elle est déterminante mais pour cela, elle nous demande d’être… déterminés !   

La Médecine du Léopard et de la panthère Noire

La Médecine du Léopard et de la Panthère Noire consiste à accepter notre propre sacrifice : mourir au Moi pour renaitre au Soi. Elle consiste à tuer notre ennemi intérieur : la haine. Cette médecine sait user de ruses et de persévérance à toute épreuve ! Elle est infatigable et déterminée dans sa quête. Dans sa quête, sa traque rien ne l’arrêtera. Elle trouvera en elle des ressources insoupçonnées pour arriver à ses fins. Cette médecine est d’une force à la fois simple et imparable. Tôt ou tard, elle nous mène à la victoire. Elle nous permet d’affronter nos peurs et nos comportements négatifs les plus tenaces, d’explorer nos aspects les plus ténébreux sans faillir. Elle ne nous invite pas à l’affrontement direct, nous libérant du combat guerrier et destructeur, elle nous invite à la force yin de la passivité, la force du « rien » qui est « tout ». C’est par le pouvoir du flegme que la magie opère. Elle nous permet la maîtrise de l’être sacré, celle de devenir « rien », mort du Moi, pour être « tout » : Soi. Le Léopard et la Panthère Noire dans leur médecine puissante et profonde nous ouvrent à la puissance de notre « simple » Présence par le renoncement et le sacrifice. 

L’aboutissement de cette médecine est celle de la victoire sur notre propre ennemi: la haine de nous même!

Léopard et Panthère Noire, Animaux Totems, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...