Libellule, la Grande Magicienne

Résumé

Fascinante libellule ! Tout d’abord aquatique à l’état larvaire, elle devient terrestre et aérienne à l’âge adulte brillant des ces mils feux multicouleurs. En vol, elle est déroutante avec ses deux paires d’ailes. Elle est capable de grandes prouesses tel un hélicoptère sans oublier sa vitesse : jusqu’à 35 km/h. Avec ses énormes yeux, elle a une vision précise et très large de son environnement ce qui lui permet d’être une chasseuse hors-pair. Effectivement, la libellule est une redoutable carnassière avec des mandibules puissantes, armées de dents pointues et inégales. C’est d’ailleurs ces dents pointues, ses couleurs irisées assez magiques et ses grandes ailes à écailles qui lui vaudront parfois le terme de  « Dragonfly » : dragon ailé/volant. La libellule est particulière, presque hypnotisante, fascinante c’est pourquoi elle symbolise la magie. La magie est somme toute une illusion lorsqu’elle est manipulatrice mais elle devient puissante lorsqu’elle est réelle, exercée par un mage capable de l’âm-agie. Et c’est bien là toute la magie de la libellule : ne pas se laisser berner par l’illusion, le clinquant, l’apparence, la représentation et la croyance du « pouvoir » ! C’est être capable de voir au-delà des apparences, au-delà des masques ! Ne nous y trompons pas, la libellule est un redoutable prédateur carnassier doté de la puissance d’un mage ! Elle ne se laisse pas manipuler comme cela ! Trompez là et vous aurez à faire à sa magie venue du fond des âges. Enfin, sachez que le totem de la libellule, tout comme sa médecine sont plutôt insaisissables pour la simple raison que la libellule est une grande magicienne !  

L'Energie Positive de la Libellule

L’Energie Positive de la libellule est très particulière, presque insaisissable. Qui est-elle, que fait-elle, où va-t-elle et d’où vient-t-elle ? Autant de questions que sa magie perturbatrice nous amène. Que voyez-vous lorsqu’elle rencontre votre chemin : ses couleurs fascinantes, ses prouesses aériennes, ses gros yeux hypnotisants ou le puissant prédateur qu’elle est ? Elle est un peu tout ça à la fois peut-être un peu comme nous tous. Elle est et nous sommes multi-facettes mais  laquelle allons-nous jouer aujourd’hui ? La libellule à tôt fait de nous embobiner dans des croyances remplies d’illusions. Elle possède l’art subtil de la transformation et de la manipulation. Si elle est capable de magie et d’illusion, elle est à même de déjouer les pièges des illusionnistes et des mauvais farceurs tant intérieurs qu’extérieurs. Elle aussi sait jouer et elle sait donc faire face aux manipulateurs. Ses gros yeux savent repérer la « malédiction » derrière une fausse bienveillance manipulatrice. Elle voit, elle sait et elle joue… assurant au malin la chute qu’il n’avait pas vue venir ! On ne trompe pas un mage ! Libellule est experte en miroirs amplifiants et déformants ce qui fait que le malin se perd dans des croyances illusoires, ne sachant plus faire la distinction entre la réalité et l’illusion, le poussant pas à pas dans ses propres travers. C’est là une magie puissante que possède le totem de la libellule. C’est la capacité déroutante de créer de la magie subtile et invisible renvoyant avec une justesse implacable le malin à ses sombres comportements et à son manque d’humilité. Libellule est donc capable d’hypnotiser l’hypnotiseur sans même que ce dernier s’en aperçoive ! Voyez-vous la puissance de sa magie ! Elle excelle dans sa magie psychique ! Voyant au-delà des illusions, elle perçoit le stratagème mesquin de son « ami ». C’est que libellule vient du fond des eaux, elle est très sensible, très féminine et ressent tout. On ne peut pas la duper. Pour autant, elle possède une magie qualifiée de blanche : c’est un mage blanc. Elle pourrait détruire son « ami » malintentionné mais elle préfère lui apporter l’enseignement et plus exactement la leçon qu’il avait besoin d’apprendre. C’est aussi là toute la difficulté de la médecine de la libellule, car celui qui en est porteur, un magicien, devra accepter de ne pas savoir ce qui se joue tant pour lui que pour l’autre. La vraie magie prend toute sa puissance lorsqu’on ne sait pas que nous faisons de la magie sans quoi c’est le mental qui use du pouvoir. Dès lors que le mental use du pouvoir ou croit qu’il est le pouvoir, c’est déjà un pervers qui s’ignore ! Le magicien, tel un merlin, est bien plus sage et subtile que cela ! Il a l’humilité et la sagesse d’accepter ce qui se joue sans chercher à savoir, laissant passer l’âm-agie à travers lui tel un instrument sacré. Un vrai magicien est celui qui est capable de permettre la magie sans même là vouloir ! Dès lors qu’il là veut, il devient un usurpateur. Pour autant, lorsque dans sa grande sagesse, la libellule laisse la puissance infinie passer à travers elle pour permettre ce qui doit-être, alors là il n’y a plus aucune limite ! La petite libellule devient un dragon volant. Que se passera-t-il ? Le magicien lui-même ne le sait pas, il a juste permis que l’âm-agisse, et ceci est la magie des maîtres. Le résultat n’est pas sien, ce qui fait qu’il n’est nullement dans l’ingérence mais plutôt dans la grâce de l’univers ! Aussi la libellule magicienne observe le résultat des courses et elle découvre en même temps que son « ami » malin la suite des événements. Alors oui, la libellule comprend et perçoit la puissance de sa médecine qui est illimitée. Ce qui lui donne sa magie infinie c’est sa profonde dévotion, sa profonde humilité, sa capacité à observer et parfois à encaisser sans rien dire. Lorsque libellule perçoit le désordre sans réagir, elle laisse l’infini tout puissant réagir alors la leçon est prometteuse. Elle sera proportionnelle aux distordions de la situation ou de son auteur ; nous-mêmes ou un quidam !  Tout est parfait.
Pour résumer, l’énergie positive de la libellule est réservée aux sages et cette énergie positive n’est pas moins que la capacité à permettre de puissantes magies !  Prudence, prudence ! Nous n’apprenons pas à devenir un mage, nous devenons un mage par l’apprentis-sage de la sagesse, de l’humilité et de la dévotion sans doute en apprenant à voir « au-delà » et sans passer par le mental !    

L'Énergie Négative de la Libbelule

L’Energie Négative de la libellule serait celle de l’Homme perfide, prétentieux, empli d’illusions, se prenant pour Dieu lui-même sans aucune once de sagesse. Il serait suffisamment hautin pour croire qu’il est le pouvoir et qu’il possède le pouvoir. Autant vous dire que c’est le cas de nombreux thérapeutes, guérisseurs ou dit chamans en mal de pouvoir !  Ceux-ci aveuglés par l’illusion croient dur comme fer qu’ils possèdent le pouvoir de faire le bien et le mal, de faire la pluie et le beau temps. Ils se croient des maîtres et sont convaincus qu’ils sont devenus très importants et capables de manipuler les énergies à leur bon vouloir. Ceux-ci sont tout simplement des manipulateurs qui par orgueil pervertissent l’énergie créatrice pour en tirer une gloire. Ils usent de perversions et sont en cela des « pervers » inconscients. Quel manque d’humilité de croire que nous possédons un quelconque « pouvoir » ! Si nous possédons alors nous sommes possédés, non ? Nous sommes loin de la sagesse. Pour autant, ces usurpateurs et prédateurs aux dents longues voudront user de leur propre illusion pour soumettre les faibles et les fragiles. Ils viendront de tomber dans l’un des nombreux pièges du Grand Mystère qui sans cesse teste l’intégrité de l’initié. L’énergie négative de la libellule leur fera croire qu’ils sont tout puissants. L’univers est joueur et aime se jouer de ceux qui se jouent des autres sans aucune impunité. Le pouvoir est grisant et c’est là l’une des plus grandes faiblesses de l’Homme. Tôt ou tard, le grand gourou aux grands pouvoirs deviendra la marionnette de ses propres illusions et se fera prendre dans ses propres croyances in fine malhonnêtes. « L’enfer est pavé de bonnes intentions » dit l’adage. Il l’est à partir du moment où l’initié dit « Je veux. J’ai le pouvoir. Je contrôle ». Qui es-tu pour vouloir quelque chose pour l’autre ?  Ingérer dans la vie d’autrui sans connaissance et consciences des lois universelles c’est aller à l’encontre de l’univers. C’est croire que nous avons le pouvoir. Ne rien vouloir pour l’autre est sagesse ! Aussi dans le cas de l’accompagnement à l’autre « il n’y a rien à faire, juste à être ». Être Soi et permettre, apporter la ressource pour que la personne que l’on accompagne trouve par elle-même son propre chemin. « Rien à faire, juste Être » serait le résumé de la Médecine de la Libellule ! A l’inverse et à bien y regarder, nous voulons toujours quelque chose pour l’autre, de façon négative ou positive d’ailleurs ! Nous sommes une fois de plus dans l’ingérence et c’est bien celle-ci qu’il faudra dépasser pour s’ouvrir à la médecine de la Libellule ! 
L’illusion… Nous avons tous des illusions ! Nous croyons que l’autre peut nous rendre heureux ou malheureux, que si j’ai ceci ou cela, que si je fais ceci ou cela je serai heureux confondant souvent plaisir et bonheur, avoir et être. La libellule saura nous montrer où se cachent nos illusions et par là déjouer nos propres illusionnistes ! Nos illusions deviennent vite nos dragons nous amenant à nous attacher à toutes sortes de fausses croyances. Elles nous empêchent souvent de voir la vérité, la vérité de qui nous sommes. L’illusion nous trompe en même temps qu’elle nous ramène sur le chemin de la réalité. La vie n’est pas ce que je veux qu’elle soit : elle est ce qu’elle est !

L'Epreuve de la Libellule

L’Epreuve de la libellule est sans doute celle du sage devenu fou : le sage-fou ! Sa médecine est puissance et insaisissable. Pour en obtenir sa médecine, tout comme celle d’un samouraï dont elle est souvent l’emblème, il faut accepter de devenir rien, accepter de ne plus savoir et être suffisamment fou, totalement dévoué au Grand Mystère. L’initié sera tenté d’user de sa magie à ses propres fins : « J’ai le pouvoir de vous guérir, le pouvoir de vous apporter argent, gloire et beauté ! Voyez donc comme je suis puissant, moi grand maître ascensionné ! » Sans doute en mal de reconnaissance ou tout simplement quelque peu narcissique l’illusionniste obtiendra un peu plus de pouvoir jusqu’à ce que l’épreuve de la libellule vienne le frapper de plein fouet. Il se fera manger par les dents longues de la libellule devenue dragon ! Qu’adviendra-t-il de l’illusionniste ? Très simple ! Des couleurs fascinantes de jadis, le commun des mortels en verra enfin le dragon malintentionné, bien souvent inconscient. Il sera mis à jour et tout ce qu’il aura généré d’inverse aux lois de l’univers se retournera contre lui comme… par magie. C’est là la force opposée de la libellule positive. Apprendra-t-il la leçon ? Se remettra-t-il en question ou persévérant dans son inconsciente quête de gloire s’enfoncera-t-il dans des abysses de plus en plus profond ? L’univers n’est pas pressé mais tôt ou tard la leçon devra être apprise même si elle doit passer par un chao mortifère menant si besoin à la mort ! L’épreuve donc de la libellule sera de prendre conscience que nous ne sommes « rien » et que notre génie et notre magie consistent à devenir un esprit sain capable d’être le parfait instrument de l’univers… et rien d’autre. Aucun pouvoir donc ! Ne plus chercher à être important mais utile à Soi et par là, à toute l’humanité. Accepter de n’être « rien », c’est accepter de ne plus s’appartenir, mais d’appartenir à l’Unité, d’être et d’incarner l’Unité sur terre. Ceci est possible seulement après avoir fait le chemin de « s’appartenir » ! Voyez-vous les paradoxes de l’univers ! Ne plus s’appartenir, être dévoué à l’Unité, être « rien » c’est l’apanage du sage mais surtout du fou ! Car dans cet état d’esprit, vous passez pour « fou » aux yeux des autres ! Les autres ne comprennent pas qui vous êtes et encore moins ce que vous faites et pourquoi vous le faites. D’ailleurs, vous non plus, vous ne le savez pas et votre génie c’est de ne pas essayer de le comprendre mais de le « permettre ».  Lorsque vous devenez ce « sage-fou » c’est que le regard des autres et celui de votre esprit étriqué ne vous importent plus : dévotion altruiste ou… sage folie !
Ainsi sur le chemin la médecine de la libellule viendra vous éprouver soit dans votre illusionniste et vous chuterez, soit dans votre divine capacité à permettre la magie de l’univers à travers l’instrument que vous êtes sans vous poser une seule question ! Vous deviendrez un parfait bouffon aux yeux des autres et cela vous amusera ! Le bouffon n’est qu’un sage « fou » qui fait le « bon », anagramme de bouffon. Il n’a de compte à rendre à personne pour la simple raison qu’il a accepté avec une immense humilité d’être le « serviteur » de l’univers. C’est pourquoi sa magie sera d’une puissance extraordinaire. 

La Médecine de la Libellule

La Médecine de la libellule est une médecine haute en couleur et de haute voltige ! Savez-vous triompher de l’illusion de qui vous croyez-être ? A la fois petite libellule fascinante et gigantesque dragon volant, la médecine de la libellule est déroutante. N’essayez pas de saisir sa médecine, elle est insaisissable ! Vous croirez qu’elle est ici alors qu’elle sera la bas, en haut alors qu’elle est en bas, etc. ! C’est une puissante médecine de l’instant présent, une médecine de magicien. Celui qui porte cette médecine bien particulière aura franchi bien des portes sur le chemin de la sagesse. Il sera capable par sa simple présence de transformer des situations de façon déconcertante. C’est que l’initié aura reçu la sagesse des dieux. Ce grand magicien porteur du totem de la libellule ne cherche à faire aucune magie, ne prétendra aucun pouvoir, aucun don. Il sera « juste » et c’est là un euphémisme, l’instrument de l’univers dans la magie de l’instant présent. Sa simple présence permettra ce qui doit être et non ce qu’on veut qu’il soit, ce qui fait une très grande différence. C’est parce qu’il n’a aucun vouloir et qu’il a renoncé au pouvoir  que sa magie devient si puissante. La libellule est une vielle sage totalement folle qui se laisse porter par les courants de l’univers afin de permettre ce qui doit être là où ce doit-être. Elle est la magicienne qui permet la magie sans rien faire que d’être. La médecine de la libellule ne se divulgue pas trop, elle se découvre, elle se vit. La magie est enseignée par les mages. Les mages sont invisibles et ils choisissent eux-mêmes leurs élèves ! Si vous chercher du « pouvoir » vous rencontrerez la libellule ou plus exactement son dragon ! Si vous renoncez au « pouvoir » alors vous la rencontrerez et recevrez son enseignement très spirituel, subtil et magique. C'est une Médecine très chamanique.

Libelulle animal totem, Animaux Totems, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...