Loutre, Présence à la Vie

Résumé

La loutre est un animal joueur. Elle adore prendre le temps de s’amuser seule ou avec ses congénères.  De nature très sociable, elle aime la compagnie. Elle est aussi très curieuse comme si elle aimait apprendre ou s’inspirer de son environnement. La loutre par sa joie et sa bonne humeur contagieuse est l’amie que tout le monde aimerait avoir. Pour autant la Loutre aime par-dessus tout sa liberté ! Si elle prend beaucoup de plaisir à partager avec les autres, la Loutre est indépendante et sait apprécier aussi la solitude. Elle aime la vie et celle-ci le lui rend bien. Pour elle, tout ce qui vibre autour d’elle est une magnifique occasion de s’amuser et de s’émanciper. Elle possède la magie de vivre dans l’instant présent, là où réside le bonheur de vivre. Elle accueille ce qui a été, ce qui est et ce qui sera avec une facilité déconcertante. La vie n’a pas de prise sur elle, elle est la vie. Comme un enfant, si elle vit une situation conflictuelle, elle passera son chemin, continuera son aventure comme si de rien n’était. Elle a accepté la vie sous toutes ses coutures, agréables et désagréables. Le jeu de la vie est devenu son art de vivre. Avec la Loutre, le passé est passé et seul le présent est véritable, le seul et unique endroit où réside le bonheur de vivre. En cela elle est l’enseignante de l’instant présent. 

L'Energie Positive de la Loutre

L’Energie Positive de la Loutre est sans doute sa conscience universelle de l’unicité. La Loutre comme le dauphin est à rapprocher de l’énergie uranienne. Elle possède cette force de liberté pacifique. Elle s’adapte facilement sans pour autant perdre son identité. Tout son art d’être réside dans le fait qu’elle a et est une âme d’enfant sacré ! Libre d’être, libre de s’amuser dans la vie avec qui elle veut, ou elle veut, quand elle veut. La Loutre est individuée, libérée des contraintes matérielles, détachée des autres et… unie à la vie. Elle sait qu’elle est une partie du tout, qu’elle n’est pas séparée. Aussi, ici et là elle est chez elle, avec ou sans les autres, elle est heureuse. Elle a conscience qu’elle est la vie au milieu de la vie et que tout est vie. Elle est l’expression de la vie. La Loutre s’est dédouanée du sentiment de solitude. Même solitaire, elle sait qu’elle avec tout et par là, tout le monde. Aussi a-t-elle décidé d’explorer le monde, de partir à l’aventure, de jouer, découvrir, s’amuser, apprendre, se divertir pour le plaisir. Nous pourrions presque croire que la Loutre est cette folle solitaire et excentrique. Elle l’est. Elle peut-être farfelue, fantaisiste et de ce fait incomprise. La Loutre ne vit pas pour les autres, elle vit pour elle car au fond d’elle, elle sait qu’elle est une partie du tout et donc qu’elle est aussi l’autre. Cela relève d’un certains niveau de conscience et c’est là aussi toute la magie de la Loutre : elle possède des facultés psychiques forts intéressantes. Jamais coupée de la source, elle sait qu’elle est toujours avec ce tout, toujours avec la vie. Elle s’est émancipée de l’illusion de la séparation et c’est vraiment cela qui en fait un personnage libre, totalement libre d’être. La Loutre est détachée de tout et tous mais pour autant unie à tout et tous. C’est un état d’être, un état d’esprit particulier très uranien. Le seul qui donne la vraie liberté. La Loutre peut très bien passer quelques jours avec vous dans un bonheur formidable puis partir continuer son chemin du jour au lendemain sans même se retourner. Cela vous attristerait peut-être de ne plus la voir, elle non.
L’eau coule sur elle comme une douce caresse. Sa sensibilité toute féminine ne perçoit plus l’environnement comme une agression et si telle est le cas, la Loutre saura passer son chemin sans se retourner. Elle vit dans l’instant présent, là où elle peut jouer à la vie avec simplicité. La Loutre est en cela, une magicienne de l’acceptation. Quoi qu’il en soit, elle restera joyeuse sans que rien ni personne ne puisse la détourner de sa joie de vivre. La vie est pour elle un terrain de jeu formidable. Elle aime vivre et jouer avec les siens, ses petits notamment. La Loutre est un bon parent. Lorsque la Loutre est rejetée, elle n’en fait pas cas, elle passe à autre chose, convaincue que le bonheur l’attend ailleurs. Douée de cette magie qu’est l’acceptation, elle dépasse les tourments du passé avec « amour et gratitude ». Elle dirait : « Cela était une expérience ». En se le disant, elle est déjà passée à autre chose : au présent. C’est cela le pouvoir de l’acceptation, c’est le pouvoir de rester sans cesse dans le présent sans qu’aucune histoire du passé ne puisse nous enfermer dans une prison d’un chagrin ou d’une colère d’hier. Quelle force ! La Loutre sait donc déjouer à merveille les pièges du mental qui nous ballotte du passé au futur, de la dépression à l’anxiété. Sa force psychique est sans commune mesure pour vivre dans le présent. Elle détient le pouvoir de la transe permanente, celle qui nous maintient sans cesse dans le flot de l’amour, centré dans le cœur et présent à la vie. La Loutre est une invitation à célébrer la vie à chaque instant dans une totale et pleine conscience.
Petit clin d’œil… la Loutre ne subsiste pas dans un environnement pollué. Sa présence est l’indicateur d’une écologie harmonieuse. 

L'Energie Négative de la Loutre

L’Energie Négative de la Loutre serait à l’image de l’adulte sérieux de nos sociétés. Empêtrée dans des codes, dans des rôles de représentation, des apparences, la Loutre ne finirait par ne plus savoir qui elle est. La Loutre serait une Loutre masquée, jamais sincère, jamais vraie et finalement extrêmement manipulatrice. Elle nous ferait miroitée sa bonne bouille pour paraître plus gentille, alimentant des convenances de bonne famille pour mieux masquer ses attentes et ses cachotteries. Le type de personnage théâtral mais au final sans profondeur. Egocentrique et nombriliste, la Loutre négative vivrait sa vie pour être aimée, admirée et reconnue. La compilation parfaite d’un personnage qui ne s’aime pas. Un comédien qui joue la comédie pour recevoir le saint graal. En fait, la Loutre négative vivrait sans cesse dans les tourments du passé à calculer un avenir meilleur. Elle ne pourrait jamais accueillir et accepter la vie dans l’instant présent. Enfermée dans des conflits non résolus du passé, elle en viendrait à se battre contre la vie et finalement contre elle-même. Elle se jugerait de son impuissance à dépasser le passé, de son impuissance à accepter, pardonner et compatir. Elle serait incapable d’être dans le cœur, là où se joue la vie. Elle serait triste, aigrie, victime et pourrait vite devenir méchante. La seule façon de résoudre véritablement les conflits du passé c’est d’être dans l’instant présent. C’est parfois un long chemin initiatique, un long entrainement. Mais c’est le seul endroit et la seule solution à tous nos maux. La Loutre négative serait pleine de résistances à vivre ici et maintenant, centré en soi. La motivation de cette résistance serait tout simplement la haine. « Quoi ? Accepter et pardonner ce que m’a fait subir l’autre. Ah ! Ça jamais ! Plutôt mourir ! » Eh nous voilà enfermés à triple tour dans la prison du passé à ruminer notre vengeance. La haine qui aura nourri notre ennemi intérieur nous fera vivre un véritable cauchemar ! Je resterai « inconscient » tant que mes mémoires du passé me possèdent et me tourmentent. Alors ? A quoi bon rester enfermé « là bas ». Là bas, où la vie n’est plus ! La Loutre négative se ferme à la vie car elle n’arrive pas à fermer la porte du passé et à ouvrir celle du présent. Le mal-être d’hier conduit notre vie de malheurs en malheurs. Dépasser la Loutre négative, c’est dépasser le passé, c’est faire un pas-sage du passé au présent. C’est, vous l’aurez compris, accepter le passé, tout le passé et enfin vivre pleinement ici et maintenant. Hier n’est déjà plus ! Retournons nous et avançons gaiement dans l’expérimentation de la vie d’aujourd’hui. Il est temps d’apprendre à vivre et à briller ici et maintenant par et pour soi-même. Alors nous serons utiles à soi et à toute l’humanité.  

L'Epreuve de la Loutre

L’Epreuve de la Loutre est une épreuve psychique et spirituelle. Elle relève d’un état d’esprit particulier. Elle relève de son ascension avec Uranus. Cette épreuve est celle d’une liberté d’être, universelle. Une liberté dédouanée de toutes obligations ou de tous interdits, de toutes demandes et de toutes attentes. Nous sommes à l’image de l’univers et en cela, la vie nous propose de briller. Briller c’est au final, être un soleil sur terre. Mais là est toute l’épreuve comment et pourquoi, pour qui briller ?! Briller pour donner c’est une forme de désinvolture. Briller pour recevoir c’est une forme d’imposture. Dans les deux cas se serait briller par le yang ou briller par le yin ce qui est tacitement une dualité, un décentrage. Dans l’un ou l’autre de ces schémas, il y a une dépendance, il y a moi et l’autre. Séparation. L’épreuve qui va demander beaucoup d’altruisme va être de « Briller pour Soi ». Elle sera alors le signe qu’enfin nous nous aimons véritablement et que nous nous sommes nous-mêmes reconnus comme étant un enfant sacré de l’univers. Nous sommes Unité et unifiés : Un, complet.  Briller pour se remplir est ultime sagesse car cela ne prend et ne demande rien aux autres. Il n’y a pas d’attentes. Juste le plaisir, la bonté, la serviabilité, le bonheur d’être et de vivre ici et maintenant. C’est un état de transe permanent, un état de présence permanente. Lorsque nous brillons pour nous remplir, nous amuser, et nous sentir vivant alors notre cœur se remplit de joie, de bonté, d’amour, de grâces, etc. Notre coupe déborde et l’abondance coule à flots, nourrissant tout et tous. C’est symboliquement Isis qui fertilise le Nil. Ce ne sont plus les autres qui nous remplissent mais véritablement notre « acte d’amour », notre communion avec le Tout, l’Unité. C’est un partage plein et entier. A ce stade d’altruisme envers Soi, peu importe que nous soyons adulés ou critiqués. Cela n’a aucune sorte d’importance. A été ce qui a été, cela n’est plus, le passé est déjà mort. Seul le Présent réside à tout jamais. C’est la présence à la vie, c’est la pleine conscience ! L’inverse en serait l’absence et l’inconscience.
Ainsi toute l’épreuve initiatique consistera à ne plus appartenir ni à rien ni personne, même plus à soi même, mais d’appartenir à l’univers ici et maintenant.

La Médecine de la Loutre

La Médecine de la Loutre nous ouvre les portes de la félicité de l’enfant sacré de l’univers que nous sommes tous. Elle nous invite à être des terriens féminins, des terriens vénusiens c'est-à-dire dans le cœur. La Loutre est agile sur terre comme dans l’eau, svelte et gracieuse, elle est reconnue comme un symbole féminin important chez les Amérindiens. Le masculin est émetteur lorsque le féminin est récepteur et c’est uniquement dans notre dimension réceptrice que nous pouvons recevoir véritablement l’amour, l’unité en soi. En cela le règne humain est féminin. L’amour ne vibre qu’au présent ! La Médecine de la Loutre nous ouvre à cette unicité uranienne. Elle fera sans doute de vous un être à part, différent et unique. Un sage-fou surprenant et surtout totalement libre, entier, sincère et véritable. Cette sage-folie sera parfois dérangeante mais la plus part du temps inspirante tant elle sera imprégnée de la magie de l’univers. La Loutre nous apprend à aimer la vie et se sentir aimé par la vie. Alors plus rien n’est important en même temps que tout est important. C’est la véritable liberté d’être … présent à soi ! 

Loutre, Animal Totem, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création... 

Stage Animaux Totems

Le Petit Livre des Animaux Totems