Méduse, Libératrice de nos Mémoires Archétypales

Résumé

Etrange animal venu des fonds marins et du fond des âges, la méduse est constituée de 95% d’eau. Fille de la Lune et des Océans, symbole du Féminin Sacré unissant à la fois Vénus, Neptune et Lune. Elle est Eau et en ce sens elle est « mémoire des mémoires ». Elle est notre psyché profonde, viscérale, archétypale. Elle n’oublie rien. La mythologie regorge de textes à son propos. Ses tentacules urticantes et paralysantes servent à piéger leurs proies. Il est dit que la méduse pétrifie celui qui ose mettre la main sur elle. Elle incarne à la fois ce qu’il y a de plus beau dans notre Féminin Sacré, le charme, la beauté, la douceur, la sensualité, la vie et l’amour, et ce qu’il y a de plus vil : la haine, la vengeance, la destruction, la folie, la fureur, la castration. La méduse défend le Féminin Sacré, notre partie hyper-sensible, en faisant mourir le Masculin Sacré. En cela, elle incarne le nécessaire respect de la Femme par l’Homme, obligeant le Masculin Sacré à honorer son rang et sa place : le protecteur du Féminin Sacré. La Méduse, telle une Déesse des Océans, est sans aucun doute la représentation la plus subtile et profonde de notre hyper-sensibilité Féminine. Elle en est la gardienne.

L'Énergie Positive de la Méduse

L’Energie Positive de la Méduse exprime la libération du Masculin Sacré par le Féminin Sacré. Elle qui a pétrifié le Masculin Sacré lors d’abus, est seule à pouvoir le libérer. Voilà pourquoi la Femme Pure est l’initiatrice de l’Homme. Cela nous renvoie au mythe de la Belle et la Bête où, une fois la Femme libérée par l’Homme (les histoires de prince qui libère leur princesse), elle est seule à pouvoir voir en la Bête d’hier l’Homme libérateur et protecteur d’aujourd’hui. Si elle voit en lui l’humilité de la rédemption, la flamme sacrée, alors, de son unique regard bienveillant et compatissant, elle le libère de sa monstruosité, de son instinct bestial et dominant. C’est l’ouverture à l’acceptation de son Féminin Sacré comme égal et complémentaire de l’Homme. La suprématie de l’Homme sur la Femme se dissout. Tous les jeux de pouvoirs « domination-soumission » de part et d’autres s’effondrent. C’est un mur de pierre érigé par le « mal » qui s’effondre, ce même mur qui avait créé la dualité, la séparation entre l’homme et la femme. Cette séparation empêche l’être humain à se reconnaître et se sentir Un, se sentir Amour par l’unité des polarités yin et yang. C’est l’équilibre, l’Être Sacré dans le Cœur. Si ses tentacules, telles des serpents, avaient pétrifié l’Homme dans son pouvoir machiste, elles peuvent aujourd’hui le réveiller en venant le piquer, lui envoyant des décharges éléctriques capables de « réveiller un mort ». La Méduse a alors le pouvoir de réveiller l’Homme Sacré, bon et bienveillant. Elle exorcise en l’homme la peur du féminin, la peur de son hypersensibilité. La méduse libère tout notre potentiel du Féminin Sacré à savoir l’hypersensibilité et donc toutes nos connexions au monde visible et invisible, nos ressentis et perceptions extrasensorielles. Nous voilà doté des dons de notre Féminin Sacré réceptacle dont nous nous sommes coupés depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, la plupart des Hommes et des Femmes sont totalement coupés de leurs ressentis tant ils ont peur de ce qu’ils contiennent de souffrance et de violence dans leurs inconscients. En cela ils se sont coupés de la Source, ne sachant plus qui ils sont et ce qu’ils ont à Être sur Terre. Ne sachant plus Être, coupé de leur sensibilité féminine, il cherche l’Amour extérieur, ils consomment. Ils ont trépassé, passant du verbe Être au verbe Avoir qu’ils voient comme le dieu des dieux où le maître argent règne sous son dictat de la peur. Il restera Maître tant que nous n’aurons pas fait le chemin inverse à la destruction, c'est-à-dire tant que nous n’auront pas cheminé spirituellement à se guérir. La Méduse arrive sur notre chemin lorsque nous avons déjà longuement cheminé à nous guérir. Elle vient libérer des énergies puissantes emprisonnées dans les profondeurs de notre psyché. Notre Être Sacré se dote alors de magies psychiques extrêmement puissantes capables de libérer l’Être emprisonné. De l’Homme mort nous devenons l’Homme vivant, de l’Homme Esclave nous devenons l’Homme Libre. La Méduse est une guérisseuse des profondeurs de notre psyché. Elle éveille et réveille le Sacré en nous. Elle ouvre la porte à l’Être Réalisé.   

L'Énergie Négative de la Méduse

L’Energie Négative de la Méduse est sans aucun doute celle de la Femme Fatale. Puissant symbole de la castration où la femme use de son pouvoir de la sexualité pour piéger les hommes. Pour autant, il n’y aurait pas de Femmes Fatales sans Homme odieux. Tout le pouvoir destructeur de la perversion tient au fait que la femme perverse aime l’homme pervers et vice versa. L’un et l’autre se possèdent, se consomment et se dévorent dans une jouissance inavouable. Nous sommes bien loin de la Gaïcha. A chaque fois que l’homme abuse, la femme castre. L’abus est visible, la castration invisible. L’homme malsain incarne le Pouvoir (Pluton négatif). La femme malsaine incarne la Haine (Neptune négative). L’un et l’autre cherchent à se voler leurs forces respectives afin de se détruire inconsciemment et mutuellement : c’est la guerre. La femme a alors peur de l’homme et vice versa. Il y a du chemin avant que l’Homme incarne le « Bon » (Pluton Positif) et la Femme le « Beau » (Neptune Positive). Comme l’indique la mythologie, la Méduse négative va pétrifier le prédateur en « pierre » lorsque celui-ci l’attaquera. Il sera paralysé, mort, telle une statue de marbre. Cela l’empêchera de nuire de nouveau. Méduse négative nourrit donc la mort et elle seule aura le pouvoir de ressusciter celui qu’elle a pétrifié. Tant que l’homme abuse, elle tue. Puis, incarnant cette mémoire primordiale et archétypale négative, elle n’aura de cesse que de tuer, sans même s’en apercevoir. La Menthe Religieuse est née. Un inconscient négatif, attire sa proie et pas à pas la pétrifie. Notre Féminin inversé détruit notre Masculin inversé ouvrant aux pathologies auto-immunes : la Haine de la Femme détruit le Pouvoir du Masculin. Ainsi, dans toutes nos relations, et qui plus est dans nos relations sexuelles, ces mécanismes fonctionnent à merveille. Elles sont le pervers et la perverse en nous, l’homme et la femme inversée, destructeur et non créateur. Bien sûr, cela se fait à l’insu de l’autre mais bien évidement à l’insu de nous même, car nous n’imaginons pas une seule seconde qu’une partie de nous détruit l’autre, sans même rien faire ! Plus le verbe Avoir et plus la notion « argent » est présente dans notre vie, plus la perversion est grande. Plus la perversion est grande, plus les dépendances de toutes sortent empoisonnent notre vie : dépendances financières et dépendances financières à l’autre, dépendances addictives, dépendances affectives, etc. La Méduse négative est fondamentalement mortifère, comme si elle tuait sans se poser de question tout ce qui semble lui nuire. Lorsque cet état d’esprit devient inconscient, elle détruit tout sur son passage, sans même s’en rendre compte. Elle apporte haine, guerre et zizanie sur son passage. Elle est la malédiction à elle toute seule. La Méduse est alors comme une Sorcière Noire capable de nous jeter les pires sorts ! Ne croyons pas que seul les femmes détiennent ce pouvoir ! Le Féminin détient ce pouvoir et nous avons tous deux polarités, n’est ce pas ?! Tout cela est en chacun de nous et créé la divisio, la séparation entre nos deux polarités, homme/femme, yin/yang. L’équilibre est bien loin. Dans l’état d’esprit négatif, notre vie est un tourment, un chao, une destruction permanente devant lesquels nous nous sentons impuissants ! Il nous appartient alors de guérir nos schémas et inconscients destructeurs. Cela serait facile si nous n’avions pas fait un pacte avec le diable. Il nous est bien obligé d’accepter avec humilité, que si notre partie lumineuse aime créer, notre partie ombre jouie de détruire !  Croire que notre psyché n’est que Amour, en dehors d’un absolu, est un déni de réalité, un déni de haine et de pouvoir qui nous conduit dans un monde d’illusion.      

L'Epreuve de la Méduse

L’Epreuve de la Méduse est d’accepter que nous contenons le « pire » et le « meilleur ». La Méduse va nous demander humblement de reconnaître en nous la Haine et le Pouvoir. Puis, elle nous sommera d’affronter et l’un et l’autre. La Méduse nous demandera finalement de faire face à notre propre réalité, à nos ombres les plus mortifères. La Méduse dit « allons voir les parties de toi qui ont détruits avec jouissance, allons voir tes pires bourreaux intérieurs, allons derrière ton masque de gentil ». Bien sûr notre psyché honteuse ne peut imaginer qu’elle possède de telles mémoires en elle. Notre psyché ne peut et ne veut accepter qu’elle est l’Apocalypse à elle toute seule. Elle va nier et au final se nier faisant un déni de sa propre réalité. Il est évident que pour ces parties inconscientes, le problème est extérieur et en aucun cas de sa responsabilité. Il est bien évident que l’ennemi est externe comme le problème est « la faute de l’autre ». Il faut le tuer d’ailleurs. Pour autant la vie et l’autre sont un fabuleux jeu de miroir. Nous pouvons accepter notre réalité yin et yang ou la nier. La réalité a été, est et sera que nous serons toujours yin/yang. La vie n’est possible que dans l’équilibre, que dans l’homéostasie, nous demandant d’être « centré » au milieu de ces deux polarités différentes et complémentaires ! La Méduse dans son épreuve de réveil de nos mémoires profondes nous apportera ses décharges électriques. Il nous faudra pouvoir être présents et prêts à accueillir notre haine et notre volonté de pouvoir. Les distorsions de ces mémoires profondes sont extrêmement violentes. Si nous ne prenons pas le temps de les accueillir, comme on accueillerait ses règles d’ailleurs, elles seront extrêmement douloureuses, urticantes et paralysantes comme ses piqures ! Ces inconscients niés nourriront de profonds désordres mentaux qui ne feront que s’accumuler avec le temps faisant de chacun de nous « un monstre », une « bête » relevant des bas instincts animaux. Pour autant le chemin du règne humain est de dépasser le règne animal. A l’inverse, si nous savons accueillir son épreuve, nous pourrons nous libérer de traumas archétypaux qui nous empêchent l’amour inconditionnel. Sa Médecine saura donc nous aider à nous ouvrir à beaucoup plus d’Amour inconditionnel. Cependant, sachons aussi accepter là où nous en sommes, avec humilité. L’ego spirituelle est aussi une réalité ! 

La Médecine de la Méduse

La Médecine de la Méduse est une Médecine hautement spirituelle et psychique. Lorsqu’elle arrive à nous, c’est que nous avons cheminé sans relâche à nous guérir depuis bien longtemps. Elle nous ouvre à notre 3° œil. La Lune, de Noire et aveuglante devient Blanche et transparente. Notre virginité retrouvée, notre propre vérité peut alors éclore dans la création de notre Grand Œuvre. Nous voilà l’Être Réalisé. La Médecine de la Méduse accompagne chaque Homme et Femme à atteindre ce but ultime : la Réalisation du Soi. La personne possédant cette Médecine détient des énergies psychiques hors du commun capable de libérer tout Homme de ses possessions maléfiques. Pour autant cette Médecine, d’une puissance infinie, peut être extrêmement violente. Elle peut libérer des traumas violents ancrés dans notre psyché depuis la nuit des temps. Lorsque ces derniers se dénouent, une énergie subtile exceptionnelle se libère permettant une élévation de conscience sans précédent. C’est pourquoi la Médecine de la Méduse est plutôt utiliser comme un « processus ». La Médecine met en marche un processus de transformation qui pourra mettre de quelques jours à quelques années à aboutir. Si le processus était direct, il serait tellement violent qu’aucun être humain ne pourrait  le supporter. Ce serait un exorcisme d’une violence sans précédent. Ainsi la Médecine de la Méduse enverra ses « décharges électriques » permettant la renaissance de nos inconscients pétrifiés de façon adaptée et proportionnelle à notre Etat d’Esprit. C’est une Médecine qui se mérite. Elle nécessite pour vous d’avoir atteint par votre élévation, les niveaux vibratoires de la Lune, du Chakra du 3° œil, de la fréquence du Bleu Indigo. Pour celui qui possède cette Médecine, elle est symbole de la Réalisation de Soi, différent de la Réalisation du Moi. Elle est le cadeau d’une dévotion profonde. Elle est comme le pouvoir de la Lune, celui d’élever vos Eaux primordiales, de vous élever à votre hypersensibilité sans peur. 


Méduse, Animal Totem, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...