Salamandre, Gardienne du Feu Sacré

Résumé

La Salamandre est à l’origine un animal amphibien puis uniquement terrestre. Animal nocturne, il semble posséder quelques particularités étonnantes ! Effectivement la Salamandre est le seul animal à avoir des capacités de régénérations de ses membres aussi spectaculaires. Autre particularité, la Salamandre n’a quasiment pas de prédateurs. Elle secrète une neurotoxine mortelle lorsqu’elle est agressée. Système de défense radicale !  Enfin, à savoir, elle hiberne et mue. La Salamandre est une représentation symbolique du Feu. Plusieurs explications à cela. La Salamandre aime à se cacher dans des souches de bois. Lorsque les bucherons mettaient les morceaux de bois inutilisables au feu, il n’était pas rare de voir la Salamandre se sauver en traversant le Feu et marchant sur les braises rouges ! Venue de l’Eau, c’est un animal froid qui sans doute sait garder son « sang-froid ». Si toutefois elle avait été brulée, elle était capable de régénérer chaque partie blessée. Ainsi, elle pouvait être assimilée à Satan, tant elle ne semblait pas avoir peur du « Feu des Enfers ». Mais avec de telles particularité vis-à-vis du Feu, la Salamandre est devenue la gardienne du Feu Sacré, se nourrissant du « Bon Feu » et sachant éteindre le « Mauvais Feu ». Ainsi, elle gardait le sang-froid devant le feu de la tentation et à l’inverse, n’hésitait pas à se jeter corps et âmes dans les flammes sacrées de l’illumination.

L'Énergie Positive de la Salamandre

L’Energie Positive de la Salamandre est celle du Feu Sacré et plus exactement la Maîtrise du Feu Sacré. L’Être Sacré est tel un Soleil, tel un Feu Sacré, une Flamme Eternelle. Cette flamme il nous faut la maintenir, elle est celle de notre Âme. Quand le Feu de l’Âme se meurt c’est le Corps qui meurt et nous rendons l’Âme. Le Feu Sacré s’en est éteint. Il nous faut apprendre à maintenir cette Flamme Sacrée en chacun de nous. Non seulement la maintenir mais l’élevée au plus haut des Cieux afin d’en toucher le Soleil pour être touché par sa grâce. C’est la l’illumination. Être un Soleil sur Terre. Tout comme la Salamandre, il faut savoir s’adapter : muer ; savoir se défendre des prédateurs : sécrétion de neurotoxiques ; savoir se guérir : régénération du Corps. En même temps tout comme le raconte l’histoire et la symbolique, il faut être capable de venir à bout des Feux Diaboliques : éteindre le mauvais Feu, faire face aux Feux de la tentation. Voilà donc une Salamandre bien armée pour devenir la Gardienne du Feu Sacré, de notre Feu Sacré. C’est en cela qu’elle nous enseigne sa Médecine, la Médecine du Feu. S’élever dans notre quête solaire implique une mue permanente, mourir à l’ancien, renaître au nouveau. S’élever nécessite de savoir se protéger des situations, des lieux et des personnes toxiques en se respectant et en empêchant la noirceur de prendre le dessus sur nous même. L’Amour Propre devient alors comme une sécrétion neurotoxique qui prévient de tout harcèlement. S’élever revient à maintenir son véhicule en pleine santé, être capable de se régénérer quoi qu’il advienne, usant de la Source Solaire. Enfin, devant la dualité, la tentation et la perdition il est nécessaire de garder la tête froide afin d’être en mesure d’éteindre nos propres Feux Diaboliques, comme ceux des autres, afin de nous prévenir de la malédiction. Qui d’autre que soi-même pourrait être le garant de sa propre Flamme Sacrée ? Chacun en est entièrement responsable. Il parait aussi tentant qu’inutile d’en laisser la garde et la responsabilité, voir même la « prise en charge » à quelqu’un d’autre. Pour autant l’Être faible aime à être pris en charge, aime à être porté par les autres quitte à ne plus s’appartenir. Amour Propre délaissé tout autant que son Identité Propre. Le triangle dramatique « victime-sauveur-bourreau » ne viendra pas contredire cette réalité diabolique. Il y a une jouissance inavouable et mortifère à ne plus s’appartenir. Nous ne sommes plus responsables de notre Être Sacré, nous dédouanant ainsi d’une quête difficile d’éveil et d’élévation. Préférant l’illusion à la réalité de nos inconscients, il nous est facile de se laisser violer son identité afin de ne plus en porter le lourd fardeau. Nous voilà inversé, quêtant à Avoir l’Amour en lieu et place d’Être l’Amour. La voie de l’illusion. Le Feu Sacré brûle en chacun de nous, en même temps qu’il brûle nos inconscients, nos vils démons. Guérison et Réalisation Spirituelles.  Mais n’avons-nous pas fait un pacte avec le Feu Diabolique ? Lui aussi, nous souhaitons le préserver, le nourrir, et ne souhaitons en aucun cas qu’il meurt. Peut-être même souhaitons nous, dans les profondeurs de nos inconscients, que le Feu du Pouvoir et de la Haine croissent. Le Feu de la destruction est jouissif. Alors nos inconscients mortifères cherchent à se nourrir du Feu perverti. Doué de vices les plus machiavéliques, il sait comment nous pervertir et consommer le Feu Sacré d’autrui. Heureusement la Salamandre, ce bel animal totem, vient alors nous préserver, nous protéger et nous accompagner à maintenir notre propre flamme solaire. Son enseignement comme sa médecine deviennent alors des précieux alliés pour briller de son plein Feu. Elle nous donne la clé de l’élément Feu. Elle en connaît toute les subtilités, toutes les magies transformatrices. C’est encore grâce à elle que nous trouverons les maîtrises ultimes du Feu Sacré  comme la transmission du Feu, la marche sur le Feu ou encore le fait de pouvoir manger une braise rouge… La Salamandre, un maître du Feu qui nous enseigne à ne pas se brûler les ailes. Avec elle, nous devenons notre propre gardien de notre Feu Sacré si précieux à la vie. 

L'Énergie Négative de la Salamandre

L’Energie Négative de la Salamandre est bien entendu l’inverse du Feu Sacré. Elle est l’activation du Feu Diabolique qui brule en chacun de nous. Elle est le Feu de la tentation, du vice, de la luxure, etc., etc. Nul doute que nous connaissons tous la Salamandre Négative. Pour autant ne faut-il pas avoir fait l’expérience de la perdition pour se retrouver ? Faut-il encore avoir la conscience de sa propre perdition et celle plus haute encore de se retrouver. La Salamandre négative invite à descendre sans cesse plus bas dans le Feu des Enfers. Dans notre société ou tous les vices sont à portée de main, ce n’est pas l’exercice le plus difficile ! Il est facile et vicieusement jouissif de s’en délecter. Pour autant, devant les masques de l’illusion, la cruauté s’est jouer de nous et la Mort s’est invitée insidieusement chez nous. Aussi invisible qu’imprévisible le Feu Mortifère s’élève, grignotant pas à pas avec une patience implacable notre Feu Sacré. Mal-être et maladie deviennent les feux avant-coureurs, les prémices et les signes que la Salamandre négative, tel Satan, s’est glissée dans notre corps. Le véhicule donne des signes de faiblesse, des pièces rendent l’âme et ce n’est bientôt plus qu’un amas de chaire putréfié qui ne saurait avancer. La Mort s’est jouée de l’Amour. La Mort à gagné. La vie a perdu. Heureusement, l’Être est immortel. Il nous faudra juste reprendre le chemin de l’Eveil et de l’Aprentis-sage là où nous avons succombé ! Nous pouvons tous nous perdre, et nous nous perdons tous. C’est là l’apprentis-sage. Pour autant, il est prudent de veiller à avoir assez d’essence, assez de Flamme Sacrée pour faire le chemin inverse, le chemin du retour à Soi. Cela demande un certain renoncement, un certain sacrifice, une certaine dévotion et ce n’est pas la route la plus facile. Elle est la voie de la Sagesse quand l’autre est celle de la Folie. L’une et l’autre sont indissociables. Cependant, il ne faut pas oublier que c’est la Sagesse qui maîtrise la Folie et point l’inverse, n’en déplaise aux spirituels de l’illusion. La transe transcende. Cette transe est un Feu Sacré d’une puissance infinie qu’apprennent à maîtriser les Chamans. Grâce à un ancrage puissant à la Terre Maman, grâce à des racines profondes, ils apprennent à monter haut, toujours plus haut vers le Soleil sans se perdre dans des illusions et des états psychiatriques dont ils ne sauraient revenir. Lorsqu’un Chaman est en transe profonde, il passe des niveaux de consciences supérieurs que la science appelle maladie psychiatrique. A la différence du « malade psychiatrique », le Chaman sait aller et revenir, passer et dépasser ces états particuliers. Il apprend et sait voyager. Il ne reste pas bloqué. Ces maladies psychiatriques sont atteintes par des traumas puissants, l’accumulation de traumas non résolus, mais aussi par l’abus de stupéfiants, bien pratique pour les spirituels en mal de pouvoir, acculés au désespoir et à l’impuissance. Dans l’état psychiatrique maladif, la personne est alors bloquée, prisonnière d’un niveau de conscience dont l’inconscience ne s’est comment s’en libérer. Elle est alors et symboliquement le serviteur, l’esclave du Diable. Prisonnière et enfermée dans un Feu qu’elle ne maîtrise pas. Le Chaman, apprenti de la maîtrise du Feu Sacré, selon son niveau d’élévation, peut accompagner le malade à faire le chemin jusqu’à son « psychopathe » puis l’accompagner à le libérer afin de… redescendre sur terre. Le Chaman est enseigné symboliquement en cela par les esprits alliés et vous l’aurez compris, par la Salamandre Positive ! Alors oui, le Chaman est un Fou mais un Sage Fou ce qui fait toute la différence ! Rien à voir avec un hurluberlu qui se croit doté de tous les pouvoirs du monde, perché dans ses psychopathes, sauveur de l’humanité et nouveau Jésus de l’Apocalypse ! Un fou furieux qui a ouvert des portes à coup de luxure et de drogues. L’imbécile heureux ! C’est là, la Salamandre Négative à son paroxysme et du coté des « spiritueux », nous en avons une palanquée en mal d’extase ! 

L'Epreuve de la Salamandre

L’Epreuve de la Salamandre est évidement celle du Feu Sacré. Au-delà de l’épreuve physique (marche sur le Feu par exemple), elle est l’épreuve spirituelle de la Maîtrise infinie de son propre Feu Sacré. La Salamandre va sans aucun doute vous inviter à gouter de sa Salamandre maléfique, histoire de vous tester un peu. Si vous succombez à ces premières tentations, elle risque fort de s’amuser de vous. La Mort se jouera de vous, la Mort de l’Être Sacré, la Mort de votre Feu Solaire. Cette petite Mort qui vous conduira à la porte de la Grande Mort. Vous aurez alors perdu le Père Créateur, Papa Soleil en vous. Coupé de la Source vous aurez perdu votre « Christ ». Il vous appartiendra de le retrouver… Quête du Graal ! Sans doute un pervers a du passer par là… Il vous faudra alors faire amende honorable et suivre la Salamandre Positive dont la voie est bien plus difficile. Là où vous vous êtes perdu, il vous faudra y retourner pour vous retrouver ! Mathématique ! Aussi haut et bas à la fois, que vous vous êtes perdu et êtes resté bloqué, il vous faudra aller ! Il vous faudra faire le même chemin par la voie du Feu Sacré, sans avidité, luxure et stupéfiant. C'est-à-dire vous élever par votre seul « Amour Propre » afin sans doute de… décrocher la Lune ou peut-être parfois vous êtes un peu ou beaucoup ! La Lune est le siège de l’inconscient, le siège de la « Vierge » devenue, par abus, Vierge Noire. Tous les problèmes de fécondités et de fertilités prennent leurs sources ici même. A bien y regarder il vous faut aller à la rencontre de vos « psychopathes » intérieurs les plus vils : tueurs, pervers manipulateurs, violeurs et magiciens noirs. Une balade de pure plaisir ! Est guérisseur et/ou Chaman en devenir, celui qui a gravi en lui-même et par lui-même ces hautes montagnes, qui plus est infinies ! Nous sommes bien loin des 4 week-ends de formation pour devenir Maître… L’illusion fait toujours du bien à l’égo et encore plus à l’égo-spirituel ! Salamandre vous invite donc à élever votre Flamme Sacrée suffisamment haut pour toucher la Lune et le Soleil, à savoir les fréquences les plus élevées, relatives aux couleurs Indigo et violette. Peut-être est-ce le chemin pour libérer la « Vierge » du « Pervers » ?! Enfin, pour réflexion, la Lune relative au chakra du 3° œil est aussi celui de la « Réalisation de Soi » qui inversée donne « Destruction de Soi ». Salamandre ou l’épreuve des psychopathes… nous y voilà ! Encore pour réflexion, qui donc n’a pas vécu l’épreuve du Feu ? Vous savez, à chaque fois que le Feu est venu nous parler en nous brulant, ou peut-être même en mettant le feu à la voiture, à la maison ?! Un coucou chaleureux du Diable Feu en même temps que de la Salamandre Négative. Aah ! Tous ces signes de nos « mauvais Feux »…

La Médecine de la Salamandre

La Médecine de la Salamandre est celle de la Maîtrise du Feu Sacré. Elle demande bien de l’humilité, peut-être même d’accepter de naitre à l’Eau, au Féminin Sacré, pour Maîtriser le Feu, le Masculin Sacré. Elle invite l’Eau et le Feu à se marier. Elle invite l’Eau Sacrée à ne pas manger le Feu Sacré, loin des mantes religieuses castratrices, haineuses de l’Homme Sacré. Elle invite le Feu Sacré, à ne pas évaporer l’Eau Sacrée, loin des pervers manipulateurs, machistes et obsédés du pouvoir sur la Femme  Sacrée. L’animal totem qu’est la Salamandre invite, par sa Médecine, à se guérir de toutes nos dépravations entre l’homme et la femme. Dépravations qui nous ont conduit à éteindre notre Feu Sacré qui n’a plus aucune Foi, plus aucune force, terne et sans brillance. Le Guerrier de Lumière est éteint, incapable de se guérir. L’occasion est alors tentante de voler le Feu Sacré chez un autre homme… Dépravations qui nous ont conduit à évaporer notre Eau Sacrée qui n’a plus aucune Estime de Soi, incapable de s’aimer et d’aimer. Isis est alors sans Eau, inféconde, incapable de créer l’amour. L’occasion est alors tentante de voler l’Eau Sacrée chez une autre femme…
La Médecine de la Salamandre guérit, élève et nous enseigne le Feu Sacré en chacun de nous. Au-delà de l’Elément Feu dont elle est la gardienne, elle initie à la création par la fusion : l’Amour, elle initie au Sacré et au Sacre Solaire, symbole de toute la création sur Terre. 

Salamandre, Animal Totem, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...